Nikon 1 J1

Imprimer l'actualité Voir le flux RSS Envoyer cette actualité par email
Commentaires2
Nikon 1 J1
Nikon vient de présenter le J1, son premier compact grand public avec objectifs interchangeables. Selon Nikon, leur plus grande annonce depuis l'introduction des appareils photo numériques il y a 14 ans. En tout cas, au vu de ces caractéristiques, on peut déjà dire qu'il s'agit d'un compact qui peut inquiéter une concurrence déjà bien encrée dans le marché des hybrides.

Le Nikon 1 J1 est très proche des précédents compacts Nikon : son boitier est épuré et ne présente ni griffe d’accessoire, ni viseur à hauteur d’œil (le cadrage s'effectue via son écran LCD de 460 000 points). Il est équipé d'un flash rétractable d'une puissance assez modeste (NG 5, 100 ISO). Ses coloris appuient son aspect grand public en proposant des couleurs "casuals" (Rouge glossy, rose, gris, noir et blanc)

Le Nikon 1 J1 est résolument un appareil novateur puisqu'il s'utilise comme un compact mais supporte des optiques interchangeables. On peut même lui installer un adaptateur pour monture F lui permettant l'accès à l'intégralité du parc d'optiques NIKKOR destiné aux boitiers réflex.

Le Nikon J1reste un compact très séduisant doté d'excellentes performances (Nikon a su privilégier le traitement des infos plutôt que le nombre de pixels du capteur).

Comme le V1, le J1 sera équipé du capteur High Speed CMOS de 10 mégapixels (allant jusqu'à 6 400 ISO) et du processeur Expeed 3 triple-cœur. D'après Nikon, il s'agit d'une véritable machine de course capable de traiter 600 000 000 de pixels à la seconde (soit potentiellement 60 images de 3,840 × 2 160 pixels par seconde). Même si cette puissance de calcul est théorique, elle permettra au V1 de prendre jusqu'à 10 images/secondes en rafale et en résolution maximum (la mise au point n'étant basé que sur le premier cliché). La très grande capacité de traitement d'informations du processeur devrait proposer une version haut de gamme de la fonction "Sélecteur de Photo Optimisé" (le fameux mode présent sur les précédents compacts de la marque). 
En effet selon Nikon, "entre le moment où vous posez le doigt sur le déclencheur, celui où vous déclenchez et le moment où vous retirez le doigt, une série de 20 images hautes résolutions a été enregistrée par l’appareil. Un algorithme puissant détecte les cinq meilleures photos en se basant sur l’expression faciale du sujet, la composition et la mise au point. La photo jugée la meilleure vous est alors présentée. Vous pouvez néanmoins choisir une autre photo parmi celles sélectionnées."

Le mode vidéo est lui aussi assez impressionnant puisque tous les compacts hybrides de la gamme 1 pourront capturer des vidéos à 60 images par seconde en FULL HD (1980x1080pixels). Une fonction slow motion permet de filmer à très haute vitesse : de 400 à 1200 images par seconde. D'ailleurs la fonction slow-motion est aussi mise à profit dans le mode Instant Animé, qui permet d'enregistrer 2 secondes d'image au ralenti lors de la prise d'une photo haute définition. Concrètement, cela permettra d'immortaliser un instant particulier avec une petite vidéo slow-motion du plus bel effet.

Le Nikon J1 sera proposé au prix de 549 € à partir de fin octobre.





Plus d'infos sur les produits de cet article :
Nikon 1 J1

Nouvelle puce de traitement Expeed 3
Vidéo full HD en 30 ou 60 i/s
Autofocus hybride (détection de contraste + détection de phase)

Avatar de MichMich
22 sept. 2011 à 00h26
Sacré bonne nouvelle de la part de Nikon, un hybride différent des autres pour un prix dans la moyenne du marché... le tout qualité Nikon !!! Vivement un test de ce Nikon J1 (et même du V2 même si trop cher pour moi lol)
0  + -
Avatar de Maxime Ablancourt
23 sept. 2011 à 15h08
Nous allons essayer de le tester rapidement. Personnellement, après une première prise en main je ne suis pas particulièrement emballé. Mais on verra bien :)
0  + -

Laissez votre commentaire

?
Merci d'éviter le langage SMS, de rester courtois, et de soigner votre écriture !

8):'(:$:((a):D$$:x:)oO:p:\;)Dx

Poster mon commentaire

Article d'Alexandre Garland

Publié le 21/09/2011

When the seagulls follow the trawler, it is because they think sardines will be thrown into the sea.

All-I

Compression des images indépendamment les unes des autres pour faciliter le montage