Interview Raphaël Melloul : "Je recherche la pureté de la photographie argentique"

Imprimer l'actualité Voir le flux RSS Envoyer cette actualité par email
Commentaire1
Interview Raphaël Melloul :
A 13 ans, Raphaël Melloul découvre la photographie et ce passe-temps devient alors une passion à laquelle il consacre beaucoup de son temps libre. Pendant 10 ans, il travaille sa technique et apprend beaucoup des photographes amateurs ou professionnels grâce à Internet et aux réseaux sociaux spécialisés. Pour partager lui aussi son travail, Raphaël vient de lancer son site Internet.

- Comment votre passion pour la photo est-elle née ?

J’aime depuis toujours l’image qu’elle soit animée ou non. J’ai commencé dès l’âge de 13 ans avec l’un des premiers appareils photo numériques compacts de Casio, l‘Exilim EX-Z4 que je trouvais élégant, fin et de qualité. C’est peut-être cet attrait matérialiste qui m’a amené vers la photo mais aussi la vidéo. C’était à l’époque plus une attirance pour l’objet que pour le résultat, mais cette tendance s’est vite inversée au fil des années. J’ai attendu ma majorité pour investir dans un reflex, et je dirais que c’est à ce moment-là que tout a vraiment commencé : je me suis documenté et j’ai amélioré ma culture photographique, non pas avec des œuvres de photographes connus, mais avec toute la richesse que l’on peut trouver sur Internet et sur des sites de partages tels que Flickr.

Raphaël Melloul Raphaël Melloul

- Quel est votre parcours jusqu’à aujourd’hui ?

Je n’ai jamais suivi d’études de photographie à proprement parler, mais comme je suis en école de commerce, j'ai pu beaucoup voyager et ainsi de parfaire ma technique photographique. L'école m'a également permis de partager ma passion notamment au travers de l’association photo/vidéo que je présidais.

- Quels sont vos sujets de prédilection ? En fonction de quels critères les choisissez-vous ?

Pour le moment, je me suis plutôt concentré sur des sujets architecturaux, sans pour autant délaisser les autres domaines, comme le portrait. Je vais essayer de plus en plus de m’éloigner de la photo « carte postale » en jouant sur des mises en scène et ainsi développer un aspect plus cinématographique à mes clichés.

Pour cela, je repère les lieux au préalable et j’essaye de m’imaginer une scène avec un modèle : soit en partant de rien, soit en m’inspirant de photos ou de scènes de films.

Raphaël Melloul

- Avec quel type de matériel travaillez-vous ?

J’ai débuté avec un Nikon D80 il y a bientôt 4 ans et son objectif de base le Nikkor 18-200. Puis, je suis passé il y a 2 ans à un boitier plus professionnel, le Nikon D300s, qui me permet aussi de filmer. J’ai également élargi ma gamme d’objectif qui va à présent du très grand angle (10-20mm) au très performant Nikkor 50mm f1.4 en passant par le fisheye 8mm. Je pense à l’avenir investir uniquement dans des objectifs fixes à très grande ouverture, qui me permettrons d’avoir un résultat beaucoup plus satisfaisant et de tirer entièrement partie de ce très bon boîtier. Mon prochain achat sera un grand angle fixe à grande ouverture tel qu’un 24mm f1.4, l’annonce de ce modèle par Samyang m’intéresse donc énormément, même si j’ai été assez déçu de la qualité de leur fisheye.
J’ai aussi pu travailler avec différents appareils photo argentiques dont le Canon AE-1 avec l’objectif 50mm, qui est vraiment un très bon appareil/objectif pour retrouver toute la pureté et la simplicité de la photographie argentique.

Raphaël Melloul

- Apportez-vous un traitement à vos clichés ? Si oui, le(s)quel(s) ?

Je prends systématiquement toutes mes photos en RAW donc je les « développe » ensuite à ma façon, au lieu de perdre du temps à faire tous les réglages lors de la prise de vue. Je les fais en post production, cela me permet de me concentrer plus facilement sur le cadrage et de saisir parfois des instants uniques. Ce traitement est donc très sommaire, je ne suis pas un adepte des retouches trop grossières et surréalistes que l’on peut retrouver par exemple dans le HDR.

Raphaël Melloul Raphaël Melloul

- Quels sont vos projets à moyen terme ? Devenir photographe professionnel ?

Je vais déjà terminer mon école de commerce pour obtenir mon master de management, mais je pense de plus en plus à faire une autre école après, cette fois beaucoup plus orientée vers le milieu artistique (photographie, audiovisuel…). Le but n’est pas de devenir photographe professionnel, mais d’allier le commerce à une activité artistique, ou l’inverse. En attendant, j’aimerais pouvoir exposer mon travail, j’ai donc commencé par créer un site Internet et une page Facebook dédiée pour présenter mon travail aux divers passionnés et professionnels de la photo. 

Retrouvez Raphaël Melloul sur son site ou sur sa page Facebook.

Raphaël Melloul





Avatar de Raphaël Melloul
28 mars 2012 à 19h04
Merci pour cette interview !
0  + -

Laissez votre commentaire

?
Merci d'éviter le langage SMS, de rester courtois, et de soigner votre écriture !

8):'(:$:((a):D$$:x:)oO:p:\;)Dx

Poster mon commentaire

Photo de Ariane Journois

Article d'Ariane Journois

Publié le 28/03/2012

Les escaliers de la Butte sont durs aux miséreux, les ailes du Moulin protègent les amoureux.

All-I

Compression des images indépendamment les unes des autres pour faciliter le montage