La photo par Nathalie Annoye

Imprimer l'actualité Voir le flux RSS Envoyer cette actualité par email
Commentaires5

Publié le 30/07/2008

Ornithologue et passionnée par les oiseaux de toutes sortes, Nathalie Annoye est une photographe de talent. C'est la digiscopie de 2002 à 2005 qui l'a amenée vers la photographie animalière.Bonjour Nathalie, pouvez-vous nous expliquer quand et comment vous avez débuté en photographie ?lievreBonjour Maxime, bien j’ai commencé la photo en 2002 par la technique de la digiscopie (longue vue couplée à un appareil compact numérique). Ce n’est pas le plus facile, mais je me suis perfectionné dans la connaissance des oiseaux en alliant observation et photographie. Puis début 2006 je suis passé au reflex.Pourquoi avoir orienté votre travail vers la nature et les animaux sauvages ?photosTout simplement parce que j’aime énormément les animaux, et surtout les oiseaux depuis toujours, c’est un vieux rêve qui se réalise en fait, ceci grâce au numérique. Je ne me vois vraiment pas photographier autre chose que la nature.Comment êtes-vous devenu photographe professionnel et pouvez-vous vivre dorénavant de votre passion ?Non, je ne vis pas de ma passion, j’ai juste l’autorisation légale qui me permet de vendre mes photos. Je sais que c’est très difficile et que cela n’ira pas en s’améliorant à cause notamment de certains sites qui vendent des quantités d’images pour pratiquement rien.Quelles matérielles photos utilisez-vous et comment l’avez-vous choisi ?bargeEn ce moment, j’utilise le Canon EOS 40D avec le 300 mm f/2.8 IS + convertisseurs, et le 100 mm f/2.8 pour la macro ou la proxi photo. Et bien sûr les indispensables accessoires comme le trépied ou monopode. J’ai choisi la marque Canon lorsque j’ai débuté en reflex numérique car je voulais une focale type 100-400 mm pour commencer. Canon s’avère meilleur que son équivalent Nikon 80-400, même si ce dernier donne de belles images également, mais il a quelques petits détails qui me gênent comme la lenteur de l’autofocus et la bague un peu dure… donc mon choix, après de longues hésitations s’est porté sur Canon. J’aime aussi la douceur des images, un petit quelque chose en plus qui me plait bien. Puis j’ai investi dans le magnifique 300 f/2.8 dont je suis très contente. Et pour faire un peu de macro j’utilise le 100 mm macro Canon.Utilisez-vous des objectifs bien précis en fonction des prises de vue et qu’elle est votre « arme » favorite ?hibouSans hésiter mon 300 mm f/2.8, et je joue avec les multiplicateurs selon le cas puisqu’il arrive que les oiseaux soient un peu loin.Quels matériels informatiques, accessoires, logiciels, utilisez-vous lors de vos reportages ?Pour le traitement d’images, j’utilise Photoshop depuis le début, puis je stocke mes images sur différents disques durs ou externes, que je classe moi- même par espèces et par année.Peut-on devenir rapidement un photographe naturaliste ou animalier, sans grande connaissance ?Tout dépend de ce que l’on veut faire, si on s’arrête aux oiseaux du jardin ou des étangs publics, ça, tout le monde peut le faire, et c’est parfois le début d’une grande passion. Ensuite il y a des affûts fixes dans la plupart des réserves naturelles comme le Teich, Marquenterre et bien d’autres, où l’on est quasiment sûr de voir quelque chose. Mais il y a d’autres espèces pour lesquelles il faut bien connaitre les milieux, et leur mode de vie, tout cela demande plus d’expérience et de temps, faire beaucoup de repérage, mais tout le plaisir est là aussi. Donc il faut bien se documenter et faire beaucoup de terrain pour progresser.Qu’est ce qui est le plus difficile : trouver les bons réglages ou attendre la photo inédite ?avocetteJe dirais la photo inédite, être au bon moment au bon endroit c’est le plus difficile, attendre une belle attitude ou une jolie scène de vie. Ensuite les réglages il faut les préparer un peu avant pour être prêt dès qu’il se passe quelque chose. Utiliser un boitier s’apprend aussi, bien évidemment.Quels sont vos conditions de travail et vos terrains de photographie préférés, ceux qui vous inspirent ?J’aime tous les milieux à vrai dire, les marais, la forêt, les zones côtières, avec toutefois une préférence pour les polders, ces prairies humides pleines d’oiseaux et de vie.  Je pratique l’affût, qui se fera selon le cas depuis la voiture, ou bien en affût fixe ou mobile.Avez-vous des animaux de prédilection ou la photo exceptionnelle est le but avant tout ?martin pecheurPour moi, chaque rencontre est fantastique. J’essaie d’approfondir chaque sujet pour obtenir le meilleur, comme cet hiver avec le hibou des marais ou le chardonneret, mais je les apprécie tous, ils sont si différents et passionnants. Évidemment, je préfère la faune ailée d’une manière générale, mais il m’arrive de faire des rencontres inattendues comme une hermine ou bien un lièvre (celui-ci est passé au pied de l’affût), et même si ce n’est pas une rareté, c’est toujours un grand moment. J’aime aussi les papillons et libellules à l’occasion, puis des sujets plus graphiques comme le filé d’eau, je me régale de tout.Préférez vous certaines heures de la journée ou certaines saisons pour vos photos et pourquoi ?Tôt le matin, c’est toujours le mieux, la lumière est la plus belle et l’activité des oiseaux est la plus intense, plus intime aussi. Le soir avec un coucher de soleil, c’est pas mal non plus. Côté saisons, j’aime l’hiver pour revoir les espèces nordiques qui descendent chez nous ou près de nos côtes comme les eiders à duvet, macreuse brune, phoques, les oies sauvages entre autres, et le printemps pour les chants et les rejetons des petits limicoles, trop craquants.L’automne également pour ses couleurs et les passages migratoires…l’été pour les insectes, papillons, libellules, autant dire toutes les saisons puisqu’il y a toujours mille choses à voir dans la nature.Avez-vous déjà rencontré des problèmes ou avez-vous été confronté à des situations atypiques ?calopteryxDisons les aléas de la météo, surtout en Belgique ;o) mais aussi les brumes de chaleur et les surprises pas toujours très bonnes que la lumière peut procurer. Et puis des petites anecdotes comiques comme  effrayer des promeneurs qui passaient devant mon affût juste comme j’en sortais, ou encore le martin-pêcheur qui s’installe juste devant moi en me tournant le dos (l’ingrat ;-).. Bon, quelques glissades aussi, les piqûres de moustiques, mais rien de catastrophique puisque je ne suis pas casse-cou non plus JComment voyez-vous la suite de votre aventure en tant que Photographe ?Il y a encore beaucoup d’espèces que j’aimerais rencontrer, de l’expérience à acquérir ou à peaufiner, mais avant tout je compte garder ce plaisir d’admirer la faune. De toute façon, on apprend toujours, c’est ce qui est passionnant aussi dans la photo animalière.Pouvez-vous nous donner votre actualité à venir, exposition, reportage, voyage, etc. ?spatuleComme voyage, je retourne voir les grues cendrées au lac du Der cet automne, puis une participation comme chaque année au concours photo Emotion’Ailes dans le cadre du festival nature de Namur organisé par l’association ornithologique belge Natagora, ensuite je prépare une exposition dans le Hainaut pour début 2009 sur les oiseaux de nos régions.Pour finir, avez-vous une remarque à faire aux lecteurs de Photovore.fr et sur le site ?A tous ceux qui voudraient se lancer dans la photo animalière, même dans son jardin, pensez d’abord éthique et respect, ne jamais déranger un animal pour une photo, car franchement, à une époque où la nature est déjà bien malmenée, ils n’ont pas besoin de cela. Et puis vos photos y gagneront en naturel et en beauté. Au-delà de la photo, passez de longs moments dans la nature, au calme, respirez, écoutez, appréciez  tout ce qui vous entoure, soyez humble et souvenez-vous que vous faites partie de cette nature.Merci Nathalie de nous avoir consacré un peu de votre temps, bonne continuation et surtout bonne photo !Merci à vous pour cette interview, même s’il m’est toujours un peu difficile de parler de moi ;-) De plus, j’ai apprécié la clarté de votre site et son contenu et lui souhaite longue vie.Voir le site de Nathalie Annoye




Avatar de Eliane
31 juil. 2008 à 06h00
Je me suis régalée Nath de lire ce reportage....quel talent! mais le talent, je sais que ça se mérite et que c'est beaucoup de travail merci pour tous tes conseils,
Eliane
0  + -
Avatar de CHAVET OSCAR
31 juil. 2008 à 07h46
Très bel intervieuw de Nathalie. Il reflète très bien sa passion pour le monde animalier et en particulier pour les oiseaux. Ses photos sont fantastiques et mettent en valeur son commentaire, sa passion, sa vie.
A chaque fois elle nous procure un moment d'intenses émotions et de respect pour cette nature qui est tant mal menée parfois.

On ne peut que lui souhaiter encore plein de réussite dans le domaine photographique et qu'elle arrive à réaliser tous ses rêves et ses ambitions.

Bien amicalement.
Oscar
0  + -
Avatar de Mag
31 juil. 2008 à 19h35
Comme toujours!! superbe intervieuw de notre Nathalie , sa passion est t'elle , qu'elle nous emporte avec elle , grace a elle , j'ai appris et pris le temps de reconnaitre les oiseaux de mon jardin , de les observer , de les nourrirs , de les respecter encore plus (taile des arbres etc etc ..... )et de commencer a elargir mon champs.
La beauté de ses cliches , ses explications font que l'on s'enrichi de jour en jour.
Merci Nathalie pour tout ca ..............
Bonne continuation
Mag
0  + -
Avatar de Guérard Michel
18 sept. 2016 à 23h00
Bonjour Nathalie
Comment vas-tu ?
Je viendrais à Namur voir l’exposition comme tous les ans
Peut-être je te rencontrerais …il est loin le temps du forum Canadien

Bonne expo à toi amicalement
Michel (Gaumais)
0  + -
Avatar de Guérard Michel
18 sept. 2016 à 23h02
Bonjour Nathalie
Comment vas-tu ?
Je viendrais à Namur voir l’exposition comme tous les ans
Peut-être je te rencontrerais …il est loin le temps du forum Canadien

Bonne expo à toi amicalement
Michel (Gaumais)
2  + -

Laissez votre commentaire

?
Merci d'éviter le langage SMS, de rester courtois, et de soigner votre écriture !

8):'(:$:((a):D$$:x:)oO:p:\;)Dx

Poster mon commentaire

All-I

Compression des images indépendamment les unes des autres pour faciliter le montage