Comment choisir un objectif d’appareil photo ? Avis et conseils

Changer d’objectif photo ne vous permettra pas forcément d’avoir des photos de meilleure qualité. Si vous sentez toutefois que votre optique actuelle limite les réalisations que vous souhaitez faire, vous pourrez envisager d’en acheter une autre. Pour trouver l’objectif qu’il vous faut, vous devrez faire attention aux caractéristiques qui seront présentées dans cet article.

La longueur de focale

focale objectif photo

D’une manière générale, plus l’objectif est cher, plus il sera efficace. Il existe cependant des objectifs aux prix abordables, mais qui permettent de prendre d’excellentes photos. Si vous avez suffisamment économisé, ce paramètre ne sera pas un problème. Vous aurez alors à vous focaliser sur les autres détails importants.

Sur un objectif, la longueur de focale est présentée par un chiffre suivi de l’unité mm, par exemple « 50 mm ». Ce chiffre représente le niveau d’agrandissement que va offrir l’objectif photo. Lorsque la longueur de focale est représentée par deux chiffres séparée par un trait d’union par exemple 18 – 105 mm, cela veut dire que le zoom est possible.

Les objectifs se déclinent en 3 catégories différentes, déterminées selon leur longueur de focale. Dans un premier temps, vous avez la catégorie standard, regroupant les appareils de longueur de focale comprise entre 35 et 85 mm. Avec un objectif appartenant à cette catégorie, il est possible de représenter les objets à la même taille que le ferait l’œil humain. Par conséquent, une optique standard sera plus pratique pour effectuer des portraits. Elle pourra également servir pour n’importe quel type de photo en général.

Les objectifs de focale inférieure à 28 mm sont quant à eux, classés parmi les « grands-angles » comme ceux utiliser comme objectif photo pour voyager. Ces objectifs offrent une vision plus large que celle de l’œil humain. Ils servent surtout aux photographies de paysages, car ils permettent de capturer une très grande partie d’un panorama. Le fait d’élargir le champ de vision peut cependant entrainer une déformation de l’image. C’est par exemple le cas avec les objectifs dits « fish-eye » qui étirent le champ de vision et déforment exagérément les images. Bien qu’ils aient un intérêt artistique, ces objectifs sont toutefois peu utilisés.

La dernière catégorie est le « téléobjectif ». Elle regroupe tous les objectifs dont la focale dépasse 100 mm. Ceux dépassant 300 mm sont appelés « super-téléobjectif ». Ils permettent d’agrandir l’image des objets distants. Ce type d’objectif photo est utile lors des séances de photographie animalière étant donné qu’il peut être difficile ou dangereux de s’approcher de certains animaux. Ils peuvent aussi servir pour les photographies sportives, et parfois pour les portraits.

Avec ou sans zoom

objectif photo grand angle

Sachez qu’en fonction de la distance d’où vous prendrez une photo, l’image que vous obtiendrez sera différente. Plus concrètement, si vous avez par exemple, envie de photographier une fourmi, vous aurez surement besoin de rapprocher votre objectif.

Cependant, pour que cette dernière puisse être prise correctement en plein cadre, vous devrez prendre en considération la distance minimale de mise au point. Pour cela, un objectif photo macro vous sera utile. Ce type d’objectif permet des mises au point à très courte distance. Le zoom peut aussi être utile pour les photographies d’objets miniatures.

Un objectif photo muni de zoom est capable de faire varier la valeur de sa focale. Il offre donc plus de flexibilité par rapport à un objectif fixe. Cela ne veut pas dire que vous devrez privilégier le zoom au détriment des objectifs fixes. Chaque type d’objectif a son lot d’avantages et d’inconvénients.

Pour le cas des objectifs avec zoom, ils sont généralement plus chers qu’un objectif classique étant donné leur fonctionnement plus complexe. Ils peuvent aussi être moins performants qu’un objectif fixe, mais cela dépend parfois de leur qualité de conception.

En revanche, les objectifs avec zoom sont capables de couvrir une large plage de focales. Ce qui vous évitera de vous encombrer de différentes optiques durant vos voyages. Pour certains types de zoom, vous aurez même la possibilité de regrouper en un seul objectif le grand-angle, le téléobjectif et le standard.

Quant aux objectifs fixes, ils disposent en général d’une plus grande ouverture et sont plus légers. Pour ce qui est du prix, bien qu’en général moins chers, il existe des objectifs fixes haut de gamme pouvant avoir un prix assez élevé.

L’ouverture maximale de l’objectif photo

ouverture objectif photo

L’ouverture d’un objectif photo correspond au diamètre d’ouverture du diaphragme. Plus elle est grande, plus l’optique capte efficacement la lumière. L’ouverture maximale d’un objectif se présente sous la notation f/ suivi d’un nombre (par exemple f/22). Lorsqu’elle est variable, elle se présente sous une notation du type f/3.5-5.6, par exemple.

Cette notation accompagne toujours la longueur focale. Ainsi, avec une notation 50 mm f/2.8, vous aurez un objectif de longueur 50 mm et une ouverture de f/2.8. Pour une notation 18-55 mm f/3.5-5.6, l’objectif aura une ouverture maximale de f/3.5 lorsque la focale est à 18 mm, et f/5.6 lorsqu’elle est à 55 mm.

Plus le chiffre représentant cette caractéristique est grande, plus l’ouverture est petite. En effet, l’ouverture de l’objectif peut se représenter par la division de la valeur (f) par un chiffre. Plus le chiffre qui divise (f) est grand, plus le résultat obtenu est petit.

Ce paramètre est important, car il influe directement sur la manière dont vous allez prendre une photo. Avec une plus grande ouverture, vous aurez plus de luminosité sans avoir à paramétrer le niveau d’exposition ou la vitesse d’obturation. Vos photos en basse luminosité seront de ce fait plus réussies. Une plus grande ouverture vous permet aussi de réduire la profondeur de champ.

Selon les conditions de luminosité présentes, vous aurez aussi besoin d’ajuster l’ouverture de votre objectif. Par exemple, si vous êtes en milieu extérieur et que le ciel est couvert, vous pouvez choisir une ouverture de f/3.5. Si vous êtes en intérieur avec peu de luminosité, vous aurez besoin d’une plus grande ouverture à f/2.8. En revanche, si les conditions de luminosité sont bonnes (jour ensoleillé), vous n’aurez pas à vous soucier de l’ouverture.

La stabilisation

photo objectif appareil photo

En prenant des photos avec un appareil, il est difficile de rester parfaitement immobile. Des mouvements ou tremblements, même infimes, peuvent toujours survenir. C’est surtout le cas dans les prises de vues dynamiques. Or, ces mouvements peuvent engendrer un flou sur vos photos. La stabilisation permet de contrer ces légers mouvements afin de réduire l’apparition de ces flous. Cette stabilisation peut avoir lieu directement à partir de l’appareil photo ou sur l’objectif.

Lors de l’achat d’un objectif photo, vous pourrez alors vous demander si un objectif stabilisé sera meilleur qu’une version non stabilisée. Si vous avez un budget restreint, vous vous tournerez surement vers un objectif non stabilisé. Si vous en avez les moyens, l’objectif stabilisé pourrait s’avérer utile. Il peut vous aider dans des conditions de basse luminosité, en réduisant la vitesse de votre obturateur.

Sur les objectifs issus de marques différentes, la présence du stabilisateur est signalée en général par une abréviation de deux ou trois lettres. Par exemple : IS pour Canon, VR pour Nikon ou OIS pour Panasonic et Fujifilm.

Les abréviations sur les objectifs

objectif photo

Mise à part l’abréviation pour la stabilisation, d’autres lettres peuvent être présentes sur un objectif. Ainsi vous aurez par exemple, une notation du style EF-S 18-135 mm f/3.5-5.6 IS USM ou plus compliquées. Chacune de ces abréviations a un sens.

En premier lieu, sachez qu’un objectif photo peut ne pas être compatible avec n’importe quelle taille de capteur. Pour le cas de Canon, les objectifs portant la notation EF-S sont ceux qui ne s’adaptent qu’aux capteurs APS-C. Les objectifs EF peuvent quant à eux, s’adapter à n’importe quel reflex appartenant à la marque.

Le deuxième élément qui peut être noté est la motorisation ultra-sonique. C’est un dispositif permettant à l’objectif de rendre ses mises au point plus rapides et plus silencieuses. Les notations sont : USM pour Canon, SWM pour Nikon, SSM pour Sony, etc.

Il y a ensuite la notation pour les gammes professionnelles. Ces objectifs sont plus chers dans cette gamme, mais disposent d’une qualité de construction impeccable et offrent de meilleurs résultats en comparaison aux objectifs classiques. Pour le cas de Sony, c’est la lettre G, PRO pour Olympus, XF pour Fujifilm, etc.

Il existe également des lentilles ayant subi un traitement pour limiter les aberrations chromatiques. Ce sont des défauts optiques qui sont souvent visibles sur les objectifs de conceptions simplistes. Deux types de traitements existent à savoir, les lentilles asphériques et le verre apochromatique. Pour le cas de Canon, les lentilles asphériques sont notés DO et celles asphériques notées UD. Certains constructeurs comme Nikon et Olympus utilisent une notation unique, peu importe le type de traitement (ED).

La dernière notation pouvant être présente est celle de l’autofocus interne. Ce dernier permet de faire une mise au point automatique directement à l’intérieur de l’objectif. L’objectif n’effectuera dans ce cas aucune rotation lors des mises au point. Ce qui peut être pratique dans certains cas.

Certains systèmes proposent même de garder le centre de gravité de l’objectif au même endroit lors des mises au point. Il y a moins de risque que l’appareil photo perde équilibre lorsqu’il est placé sur un trépied de ce fait. Pour le cas de sigma, l’AF interne simple est noté IF et l’AF interne avancée est marqué RF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *