Comment faire des photos d’orage ? Notre guide

L’orage est un phénomène qui n’est pas si rare, mais qui, à chaque fois, offre un spectacle unique. Afin d’immortaliser ce moment et avoir de belles photos d’orage, et tout particulièrement les éclairs, il vous faut savoir maîtriser quelques techniques de photographie et avoir un peu de chance.

Le bon moment pour faire ses photos

photo début d'orage

Pour réaliser de belles photos d’orage et d’éclairs, il ne suffit pas d’avoir le bon matériel et de maitriser les bonnes techniques. L’orage est un phénomène naturel qui ne vient pas selon votre volonté. Dans la plupart des cas, pour qu’une photo soit réussie, il faut être au bon endroit le moment où l’orage a lieu. À moins que vous n’habitiez une région orageuse, les occasions pour en voir un ne seront pas nombreuses.

Pour ne pas avoir à attendre que l’orage vienne à vous, vous avez la possibilité d’aller à sa rencontre. Ce ne sera pas avec l’aide de la météo diffusée par le journal télé que vous trouverez les endroits où un orage aura lieu. Le meilleur moyen est de consulter une carte météorologique en rapport avec ce type d’évènement climatique.

Le site de l’observatoire de Keranos est un exemple de site sur lequel vous trouverez facilement ce genre d’informations. Vous avez aussi la possibilité de suivre la trajectoire de l’orage à l’aide d’applications PC comme Lightning Maps. Sur Android, vous pouvez utiliser Blitzortung Lightning Monitor et Live Lightning sur iOS. Le site des chasseurs d’orage peut également vous fournir des informations utiles.

En regardant les lieux où la foudre était tombée récemment, vous serez apte à déterminer la trajectoire approximative de l’orage. Vous devrez ensuite prendre votre voiture et rouler au plus vite vers votre destination afin de mieux vous préparer. Si vous n’avez pas de voiture, vous serez obligé d’attendre qu’un orage passe près de chez vous.

Les précautions à prendre

photo orage et tempête

Un orage peut être dangereux. Les éclaires ne sont pas les seules choses dont il faudra se méfier. Les crues peuvent très vite arriver dans certaines zones. C’est pour cette raison qu’il faut faire attention à bien choisir l’endroit où vous allez prendre vos photos d’orage et d’éclaires.

Il est recommandé de ne pas rester près d’un arbre isolé, un pylône électrique ainsi que des lieux pouvant attirer la foudre. Faites également attention aux vieilles constructions qui pourraient s’effondrer sur vous. Lorsque vos cheveux se hérissent, allez vous mettre à l’abri, car la foudre frappera dans peu de temps. Le seul endroit où vous serez susceptible d’être en sécurité c’est dans votre voiture, alors évitez de la garer trop loin.

Éviter aussi de vous placer directement sous l’orage, car les pluies risqueraient de vous gêner durant vos prises de vue. Le mieux serait de se mettre à quelques kilomètres de l’orage afin d’avoir une vue d’ensemble tout en limitant les risques. Le lieu choisi devra être en hauteur avec une vue dégagée.

Si ce sont les éclairs que vous souhaitez réellement capturer, il est préférable de prendre des clichés de nuit. Il est possible de prendre des photos d’éclairs durant le jour, mais il faudra faire appel à quelques outils supplémentaires. Le résultat final peut aussi être moins intéressant en plein jour. Sachez que même si les conditions climatiques semblent favorables à l’apparition d’éclairs, il se peut que vous n’en voyiez aucun.

Les paramètres à considérer pour réussir ses clichés

Pour photographier une scène avec de bons résultats, les éléments importants à considérer sont l’ISO, l’ouverture et la vitesse d’obturation. Les paramètres à prendre en compte sont également les mêmes pour réussir une excellente photo d’orage et d’éclairs.

Comme pour prendre des photos d’étoiles, il faut comprendre certaines notions. L’ISO est le niveau de sensibilité à la lumière de l’appareil et il est indiqué par un chiffre. Plus le chiffre est élevé, plus l’appareil est sensible à la lumière. Avec une plus grande ISO, il devient possible d’obtenir une photo plus lumineuse. Notez qu’une augmentation de l’ISO augmente également les grains présents sur les images. Certains appareils photo sont capables de prendre des photos sans grains à hautes valeurs d’ISO.

Dans le cas où vous comptez capturer un éclair, vous aurez besoin de mettre votre ISO au minimum. Un éclair peut être très lumineux, ce qui peut causer une surexposition de votre photo à une haute valeur d’ISO. Pour photographier une scène orageuse, vous devrez également composer avec l’ouverture et la vitesse d’exposition.

Tout comme pour l’ISO, l’ouverture de votre objectif doit être la plus petite possible. L’ouverture détermine la quantité de lumière que laissera passer l’objectif. Avec une ouverture trop grande, il y a des risques que la photo soit trop lumineuse lorsque l’éclair apparaitra.

L’ouverture a une notation « f/x. x » sur un objectif. Avec un grand chiffre, par exemple f/8, l’ouverture sera plus petite et il y aura moins de lumière. Pour photographier un éclair, c’est l’une des tailles d’ouverture recommandée. Avec un plus petit chiffre, exemple f/2.8, l’ouverture est plus grande et il y aura plus de lumières absorbées.

Pour le cas de la vitesse d’obturateur, favorisez les vitesses faibles afin d’obtenir un temps de pose long. L’obturateur est un élément mécanique qui sépare l’objectif et le capteur d’un appareil photo. Celui-ci s’ouvre dans un premier temps pour laisser passer la lumière et se referme ensuite. Il existe aussi une version électronique qui peut fonctionner plus rapidement.

Plus il met du temps à s’ouvrir et à se refermer, plus longtemps le capteur sera exposé à la lumière. Cela peut engendrer des tracés de flous sur un sujet en mouvement. Avec des photographies de phénomène tel que les éclairs et les feux d’artifice, ce flou est utile. Il permet d’accentuer le tracé créé par ces phénomènes lumineux et d’obtenir une image plus réussie.

Prendre de belles clichés d’orage

réussir photo orage

Pour obtenir des images avec les meilleurs résultats, vous aurez besoin de procéder au réglage manuel des paramètres de votre appareil photo. Pour photographier un orage sur une large vue, il vous faudra un objectif grand-angle. Ce dernier doit aussi avoir une grande ouverture, surtout si vous prenez vos clichés de nuit.

Afin de capturer la scène avec plus de luminosité, l’ouverture doit être à f/2,8 ou f/5,8. Ces niveaux d’ouverture seront aussi utiles si vous souhaitez capturer des éclairs dans un orage distant. Pour photographier des éclairs à une distance pus proche, les ouvertures plus petites comprises entre f/8 et f/5 sont plus appropriées.

Il sera aussi important d’exposer la scène assez longtemps en fonction de la luminosité ambiante. Si l’orage se déroule la nuit et qu’il n’y a pas de pollution lumineuse importante, vous pourrez exposer la scène à 30 s ou plus. Si votre appareil photo dispose du mode bulb, il sera capable de dépasser les 30 s et de capturer plusieurs éclairs sur une seule image.

Utiliser un temps de pose long pour capturer un éclair en plein jour surexposera votre photo. Et avec un temps de pose plus court, vous risquerez de ne pas obtenir le résultat escompté. Afin de pouvoir utiliser un temps de pose plus long, vous pouvez utiliser un filtre permettant de réduire l’intensité lumineuse. L’inconvénient c’est que les détails sur les ramifications de l’éclair peuvent se perdre.

Une solution avec moins de perte de qualité et moins de précision consiste à utiliser le mode rafale. Mais la technique la plus efficace demeure l’utilisation d’un déclencheur capable de détecter la variation de l’intensité lumineuse.

Étant donné que les orages sont à chaque fois différents, il n’existe pas de réglage prédéfini pour faciliter la capture d’un éclair. Vous devez adapter les paramètres de votre appareil selon les situations. Prenez aussi des photos d’orage le plus régulièrement possible afin de ne pas manquer le moment où l’éclair apparaîtra.

Le matériel requis

matériel pour photo orage

Vous aurez en premier lieu besoin d’un appareil photo doté d’une bonne tropicalisation si vous comptez vous rapprocher de l’orage. Optez pour un appareil doté d’une bonne rafale et du mode bulb, car ces deux fonctionnalités peuvent s’avérer très utiles.

Choisissez un trépied qui soit capable de résister au vent qui pourrait être agressif lors de l’orage. Pour capturer une plus large portion de la scène, munissez-vous d’un objectif grand-angle. Les résultats sont meilleurs avec une focale fixe. Pour photographier des éclairs au loin, servez-vous d’un téléobjectif. Un filtre ND est utile si vous comptez prendre des photos d’éclair en plein jour.

Vous aurez ensuite besoin d’une télécommande pour ne pas avoir à appuyer sur le déclencheur de l’appareil. Cela empêchera l’apparition de flou de bouger. Une télécommande permet également de déclencher des rafales selon un intervalle précis. Ce qui augmentera vos chances de capturer un éclair, mais de nombreux fichiers inutiles seront aussi générés.

Concernant cette dernière méthode, il existe une technique encore plus simple pour prendre une excellente photo d’orage et pour ceux qui ne veulent pas se prendre la tête. Il s’agit tout simplement d’extraire une photo issue d’une vidéo. Afin d’obtenir un bon résultat, l’usage d’un appareil capable de fournir une qualité d’image 4 K est requis. L’idéal serait une vidéo 4K tournant à 60 images par seconde. Cela offrira plus de possibilités lors de l’extraction de l’image. Certains boîtiers sont capables de réaliser des mini enregistrements de très hautes définitions dans ce cas, afin de pouvoir ensuite extraire le cliché souhaité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *