Comment réussir les photos d’un mariage en 5 points

Les mariages reprennent et les futurs mariés commencent déjà à chercher un photographe dans leur entourage. Si vous êtes l’ami qui est passionné de photos, vous avez de grandes chances d’être sollicité pour vous charger la couverture de cet heureux évènement.

Dans cet article, le photographe de mariage situé à Paris,Maxime Bernadin partage avec nous 5 points importants pour faire les plus belles photos pour les mariés.

1 – Avoir de l’endurance

Effectivement, être photographe de mariage, c’est rester performant toute la journée. D’ailleurs, il n’est pas rare que je commence à 10 h pour finir à 1 h du matin. Vous comprendrez donc que la pause déjeuner saute assez souvent.

De plus, les photographes renoncent également à leur place d’invités dans le mariage. Nous passons donc toute la cérémonie debout, en train de tourner autour des mariés et des convives. Il en est de même pour le cocktail d’ailleurs. Résultat : pas de petits fours, ni de coupe de champagne, ni de discussion avec les proches.

Pendant le dîner, on ne participe pas aux animations et on rate également la danse. Il faut donc avoir toutes ces contraintes en tête avant de se lancer car les mariés s’attendent à obtenir des photos de qualité de l’ensemble de leur mariage et non pas de quelques parties seulement de la fête.

En effet, ce qui arrive souvent lorsque les mariés demandent à un ami de se charger des photos, c’est que celui-ci s’occupe bien de la mairie et de la cérémonie. Cependant, à partir du cocktail, il s’oublie avec l’alcool et les gâteaux.

Enfin, il ne faut pas oublier les photos de groupe et la séance couple qui sont incontournables.

2 – Avoir du bon matériel

Certes, l’appareil photo ne fait pas le photographe. Cependant, une fois que le cadrage et les réglages sont réussis, avoir un bon appareil permet de sublimer l’ensemble.

Par ailleurs, quand je parle d’un bon appareil, j’entends par là un full frame. Plus il est haut de gamme et mieux c’est. Effectivement, les photos sont plus réussies lorsque l’on monte en gamme et ce blog vous le prouve régulièrement. Un autre plus des appareil haut de gamme le double slot qui permet d’enregistrer sur 2 cartes mémoires en même temps. Vous ne voulez pas avoir les photos de vos mariés sur une carte SD défectueuse…

Bien entendu, tout le monde ne dispose pas d’un appareil photo à plus de 3000 euros. C’est pour cela que je vous recommande d’en louer un avec un 35 mm spécialement pour l’occasion. Vous aurez peut-être l’opportunité d’essayer un appareil que vous convoitez depuis longtemps.


Si vous avez la chance d’être à Parisou dans une grande ville, vous trouverez facilement un loueur de matériel photo. Vous pouvez d’ailleurs demander aux mariés de couvrir ce budget.

Pour ce qui est de l’objectif, je partirais sur un 24-70 et un 35 mm. Le 24-70 mm est très polyvalent et vous permettra de répondre à tous les cas de figure.

Si le 24-70 est trop juste à votre goût, il serait grand temps de vous rapprocher de votre sujet ! Par ailleurs, le 35 mm est également polyvalent. Il sera votre meilleur allié pendant la séance couple et les préparatifs. Personnellement je l’utilise pour 80% de mes photos sur l’ensemble de la journée.

3 – Les réglages

3 options s’offrent à vous :

  • Automatique ;
  • Priorité ouverture ;
  • Manuel.

Je suis en manuel, ce qui me permet de maîtriser le rendu des photos, mais aussi d’éviter les mauvaises surprises. Bien entendu, cela demande un peu de pratique et peut donc paraître assez impressionnant si vous n’êtes pas habitué.

La deuxième option, qui est la priorité ouverture, est utilisée par la plupart des photographes professionnels spécialisés dans les mariages. Le réglage vitesse est automatique. Vous n’aurez donc qu’à modifier l’ISO et l’ouverture.

Par ailleurs, vous n’avez pas besoin de toucher à l’ISO s’il fait beau et que vous êtes dehors. Vous pouvez le laisser à 100 et monter quand vous êtes à l’intérieur ou qu’il fait sombre. Il ne faut d’ailleurs pas hésiter à monter franchement ce dernier si vous avez un bon appareil.

Effectivement, c’est une erreur de débutant d’essayer de préserver au maximum l’ISO, au dépend de la vitesse ou de l’ouverture. Vous vous retrouverez ainsi avec des photos floues ou sombres.

En post traitement, vous ne pourrez pas augmenter l’exposition sans ajouter de bruit immédiatement (car les images haut en ISO sont très sensibles au bruit). Voilà pourquoi il est important d’augmenter suffisamment l’ISO dès la prise de vue, de manière à ne pas avoir à ajuster l’exposition en post-production. Ensuite, il ne vous restera plus qu’à jouer sur l’ouverture.

L’option automatique, quant à elle, donne des résultats assez aléatoires, les réglages n’étant plus un paramètre à prendre en compte, tout est géré par l’appareil. Néanmoins, cela reste plus agréable si vous débutez. C’est comme pour les voitures automatiques : on ne se soucie plus du démarrage en côte, de l’embrayage ou du levier de vitesse et on peut se concentrer sur la conduite.

Il en est de même pour le mode automatique qui vous permettra de mieux vous concentrer sur le cadrage et sur ce qui se passe devant vous.

4 – Le post-traitement

Vous avez fini de prendre les photos du mariage et vous vous apprêtez à les envoyer aux mariés ? Pas si vite ! Vous avez d’abord besoin de les trier, dans un premier temps, puis de les retoucher.

Le logiciel qu’utilisent la plupart des photographes de mariage, dont moi-même, est Lightroom. Il s’agit de LA référence. D’ailleurs, aucun autre ne me vient en tête.

Pour ce qui est du tri, tout dépend du nombre de photos que vous avez prises et de vos critères de sélection. Pour vous donner une idée, j’en prends habituellement entre 3000 et 4000 le jour du mariage et j’en rends en moyenne 800.

Effectivement, il y a beaucoup de doublons, de photos où les sujets ne sont pas nécessairement à leur avantage et même des photos ratées. C’est d’ailleurs l’avantage du numérique : on peut y aller franchement puis faire le tri dans un second temps.

En ce qui concerne les retouches, je vous conseille d’appliquer sur vos photos un preset. Vous n’aurez aucun mal à en trouver puisqu’il y a autant de preset que de photographes de mariage…

Cela vous permettra d’harmoniser la colorimétrie des photos et de leur donner un style particulier. Bien entendu, il s’agit là d’un gros sujet.

Pour aller vite, les choses sur lesquelles vous devrez revenir en priorité sont : le contraste, le cadrage, l’alignement, la balance des blancs et la luminosité. Vous pouvez aussi passer certaines photos en noir et blanc.

5 – La prise de vue

Voici quelques points clés pour la prise de vue.

Être proche

Ce n’est un secret pour personne : la clé pour une belle photo, c’est d’être proche de vos sujets.

Si vous êtes un amateur, vous allez certainement avoir une appréhension à vous approcher des mariés et des invités pour prendre des photos. La bonne nouvelle, c’est que les mariés sont probablement des proches. Vous devriez donc être très à l’aise alors n’hésitez pas et rapprochez-vous d’eux. Vos photos n’en seront que meilleures.

Être à l’affût

Au début, nous avons tendance à nous concentrer sur le cadrage et pas nécessairement sur ce qui se passe devant nous. On peut parfois même négliger l’expression de la personne que l’on prend en photo. Bien entendu, c’est une erreur qu’il faut éviter.

Je ne saurais dire combien de fois il m’est arrivé d’être content d’avoir réussi le cadrage d’une photo, avant de me rendre compte en post-traitement que la personne faisait une grimace en parlant ou que quelque chose d’autre n’allait pas dans la scène.

Tourner autour de votre sujet

Il faut toujours penser à varier les points de vue car tous les arrière-plans ne se valent pas. Vous déplacer d’un pas à gauche ou à droite peut donc faire une grande différence, évitant ainsi que la personne que vous prenez en photo ne soit superposée à la tour Eiffel ou à un lampadaire en arrière-plan.

Jouer avec les angles

Habituellement, nous prenons des photos de ce qui est en face de nous, à la hauteur de nos yeux en étant debout. Celles-ci vont donc paraître très naturelles lorsqu’on les verra.

Néanmoins, ce qui attire l’attention, c’est justement lorsque les photos ont des angles qui sortent de l’ordinaire. N’hésitez donc pas à vous baisser ou à vous mettre sur la pointe des pieds pour prendre des photos. Vous pouvez par exemple mettre l’appareil en hauteur, à bout de bras pour obtenir des photos avec des perspectives inédites.

La lumière

Il s’agit d’un point très important. Faites donc attention à la lumière sur vos sujets. N’hésitez pas à privilégier les photos à l’ombre pour avoir une lumière homogène. Il ne faut pas hésiter à déplacer les mariés pour les positionner dans la lumière qui vous convient. 

J’espère que ces conseils vous aideront à obtenir des photos dignes d’un pro pour vos mariés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *