Nikon D5300 : Prix, Test, Avis, Caractéristiques

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Mise à jour le : 04/12/2021 10:03

Résumé 

Le Nikon D5300 est un modèle sorti vers 2014 et qui présentait de nombreux changement par rapport à son prédécesseur, le D5200. Actuellement disponible pour un prix avoisinant les 400 €, c’est un appareil qui peut plaire aux amateurs avertis.

Qualité Photo
0%
Qualité Vidéo
0%
Réactivité
0%

POINTS FORTS

  • Excellente réactivité
  • Présence de GPS et de Wi-Fi
  • Qualité d'image excellente en Full HD jusqu'à 3 200 ISO
  • Bonne ergonomie en général

POINTS FAIBLES

  • Trop de bruit lors des mises au point
  • Impossibilité de prendre des photos durant les séances vidéo

Présentation 

En tant que successeur du Nikon D5200, le Nikon D5300 n’est pas une simple version améliorée de ce dernier. Sur de nombreux points, le D5300 est clairement supérieur à son aîné. Il dispose d’une meilleure qualité de construction et d’un aspect un peu plus sérieux. Le boîtier a perdu en volume et en poids, mais a pourtant gagné en fonctionnalité😉.

Le Nikon D5300 est le premier reflex équipé d’un module Wifi et d’un GPS intégré. Il peut ainsi se connecter à un smartphone Android ou iOS pour effectuer des interactions à distance. Tout comme le Wifi, le GPS peut s’activer depuis le menu configuration. Il est présent sous l’appellation « Données de Position », ce qui peut le rendre inaperçu.

Le viseur optique couvre 95 % du champ de vision et offre un grossissement de 0,82 x. Son dégagement oculaire est à + 0,1 mm et sa correction dioptrique peut atteindre +1 d. L’appareil offre par conséquent une visée optique agréable. Son écran est légèrement plus grand que celui du D5200 et il possède une définition de 1 037 000 points. Notez qu’il est rotatif, mais n’est pas tactile😕.

Les menus sont toujours aussi riches, ce qui peut compliquer la navigation sur le boîtier. Heureusement, de nombreuses touches de raccourcis physiques sont mises à disposition sur ce dernier afin de vous aider à accéder plus facilement aux fonctionnalités essentielles.

Réactivité

À sa sortie, le D5300 était considéré comme l’un des appareils les plus réactifs du moment. Cela était dû à son processeur Expeed 4, celui-là même qui équipe également le Nikon D7200, un reflex expert sorti après lui. L’appareil présente incontestablement un gain de performance face au D5200, et même face au D7100 qui est reflex dans la catégorie experte🤩.

Le boîtier peut prendre des rafales à 5,1 ips, que soit en JPG ou en format RAW. Cette cadence n’est pas mal pour un appareil de sa catégorie, mais sa faiblesse se situe au niveau de la mémoire tampon. Après 9 photos seulement en JPG, la cadence est réduite à 4 ips. Avec le RAW, seuls 6 clichés suffisent à réduire cette cadence. Mais cette forte limitation a certainement été faite pour distinguer l’appareil d’un boîtier plus professionnel. L’appareil conserve malgré tout une bonne régularité.

Le live view est une option banalisée, et même un reflex se doit d’en proposer. Bien que l’écran du D5300 ne soit pas tactile, il propose également ce mode. Mais comparée aux prouesses d’un bon appareil photo hybride, l’option proposée par ce reflex ne vaut pas vraiment le détour.

La mise au point du Nikon D5300 peut prendre jusqu’à 2 secondes. Si ce délai peut être plus ou moins justifié, la latence entre deux clichés ne l’est pas vraiment. Notez qu’il faut attendre jusqu’à 4 secondes entre deux clichés😕. Cette médiocre performance s’accompagne aussi du bruit du moteur et du claquement de l’obturateur. Si vous souhaitez profiter de toute la vitesse de l’appareil, avec un AF performant, il vous est conseillé de rester sur la visée optique.

Qualité photo

Avec un capteur APS-C de 24 Mpx hérité du D7100, le Nikon D5300 surpasse de loin le D5200 😉. Le capteur est dépourvu de filtre passe-bas et peut monter jusqu’à 12 800 ISO maximum ou 25 600 ISO par extension.

L’appareil offre une bonne maîtrise de la montée en ISO bien que des pertes graduelles apparaissent dès la plage des 800 ISO. Le bruit quant à lui, est bien maîtrisé jusqu’à 12 800 ISO. Même s’il est possible d’aller jusqu’à 25 600 ISO, les JPG virent au magenta avec cette sensibilité. Si vous souhaitez exploiter les fichiers à ce niveau, il est préférable de travailler en format RAW. De cette manière, il est possible de récupérer les détails. Cela vous offre également la possibilité d’effectuer des tirages avec un format maximal de 20 x 30 cm.

Le zoom qui accompagne l’appareil en kit est satisfaisant sur certains points. Au-delà de f/5,6, il offre par exemple des images sans trop de défauts. Au-dessus de f/16, la diffraction commence à être visible. Pour pouvoir observer une vraie différence entre le D5200 et le D5300, il est nécessaire d’investir dans une optique de meilleure qualité. Mais dans l’ensemble, le D5300 offre une meilleure colorimétrie par rapport au D5200.

Qualité vidéo

Avec le Nikon D5300, la résolution maximale disponible pour un enregistrement est la Full HD à 50 images progressives par seconde. Dans l’ensemble, il n’y a pas beaucoup de reproches à faire quant à la qualité des images. Les expositions restent correctes et les couleurs sont fidèlement retranscrites. L’autofocus se comporte bien sur des sujets statiques, mais semble moins à l’aise avec des sujets en mouvement. Par ailleurs, vous avez accès aux différents paramètres qui définissent l’enregistrement (la vitesse, l’ouverture et la sensibilité) 😀.

La durée maximale d’un enregistrement en Full HD est de 10 minutes seulement. Pour l’augmenter, il faudra baisser la qualité de l’enregistrement. Ce qui vous permettra d’enregistrer pendant 29 min 59 s et pas plus, même si vous avez encore de l’espace mémoire.

Et si l’image est presque parfaite, le son, lui, est loin de l’être😕. Les voix sont bien captées et retranscrites. En revanche, les autres sources sonores sont difficiles à distinguer. Le stabilisateur optique est tellement bruyant qu’il peut même gêner votre enregistrement vidéo. Il y a également le moteur de mise au point qui siffle et le bruit de la molette arrière qui est très audible lorsque vous changez d’ouverture. Et enfin, même si les déclencheurs vidéo et photo sont distincts, il n’est pas possible de prendre des photos pendant un enregistrement vidéo.

Conclusion

Le Nikon D5300 est un reflex amateur qui peut se montrer convaincant sur de nombreux points. Il est notamment plus réactif que son prédécesseur. C’est également le premier reflex qui peut utiliser le Wifi et le GPS sans passer par un module encombrant et peu pratique. Son viseur optique est correct même s’il ne couvre pas 100 % du champ de vision. Les photos sont bonnes tout comme les vidéos. Mais la qualité sonore de ces dernières laisse à désirer. D’une manière générale, le mode live view est le seul point qui déçoit vraiment. Mais comme il s’agit d’un reflex, cet argument n’est pas de taille.

Photos prises avec le  Nikon D5300

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
amazon
Non disponible
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Caractéristiques​

Marque
Nikon
Modèle
D5300
Catégorie
Reflex
Année
2014
Capteur
24.2 Mpx
Résolution
6000 x 4000
Niveau
Débutant
Poids
530 g
Plage ISO
100 – 12800
Bluetooth
Non
Vidéo
Oui

Notice & ManuelNikon D5300

Notice & Manuel d’Utilisation en Français

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *