Nikon COOLPIX B500 : Prix, Test, Avis, Caractéristiques

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Mise à jour le : 28/01/2021 02:44

Résumé 

Sortie en 2016, le Nikon Coolpix B500 est un bridge qui vise surtout les moins avertis en matière de photographie. Il dispose de fonctionnalités restreintes au minimum et ne se dote que de l’essentiel de base. En tant qu’appareil d’entrée de gamme, son prix est également très abordable.

Qualité Photo
0%
Qualité Vidéo
0%
Réactivité
0%

POINTS FORTS

  • Prise en main agréable 
  • Appareil compact
  • Zoom avec une bonne amplitude

POINTS FAIBLES

  • Qualité photo décevante 
  • Qualité vidéo et réactivité à la limite de l'acceptable

Présentation 

Étant le successeur du Coolpix L840, le Nikon Coolpix B500 conserve les lignes de son prédécesseur. Malgré son zoom assez imposant, l’appareil conserve une taille compacte et son poids est de 542 g. Grâce à sa poignée profonde, sa prise en main reste ferme, que vous ayez de grandes ou de petites mains.

Sur le dessus, vous avez la molette des modes, la gestion du zoom et le bouton d’allumage. Un assistant pour le cadrage est aussi présent sur l’appareil. À l’arrière, à côté de l’écran, vous avez les boutons organisés en touche directionnelle. Le bouton du haut contrôle le flash, celui de droite, permet de régler l’exposition, à gauche pour activer le timer et en bas pour passer en mode macro.

Quatre autres touches sont disposées autour de ces boutons directionnels. Parmi eux se trouve le bouton du menu. Pour lancer un enregistrement, un bouton destiné à cet effet est situé juste au-dessus du repose-pouce. L’ergonomie des touches est simple et les débutants s’y retrouveront facilement. Il en est de même pour les menus. Ils sont bien ordonnés et comme ils ne sont pas bien nombreux, il n’est pas bien difficile de manipuler l’appareil.

Concernant l’écran, il est doté d’une diagonale de 7,5 cm et d’une définition de 921 000 points. Il n’est pas tactile, mais peut s’orienter sur un angle de 90°. En revanche, l’appareil n’offre pas une qualité d’image satisfaisante. La définition offerte par son écran reste néanmoins meilleure comparée à celle de son concurrent, le Canon SX420 dont l’écran est à 230 000 points seulement.

Au niveau de la connectique, vous avez un port pour carte mémoire, le HDMI et l’USB. Notez qu’il n’est pas possible de recharger l’appareil avec cette dernière prise, car il est dépourvu de batterie. Il fonctionne à l’aide de 4 piles AA, ce qui peut représenter un avantage pour certains. Si vous ne voulez pas acheter de piles trop fréquemment, vous pouvez toujours investir dans des piles rechargeables.

Les ports pour micro et casques ne sont pas présents sur l’appareil. Concernant les connexions sans fil, la technologie SnapBridge basée sur Bluetooth est disponible. Celle-ci permet d’économiser de l’énergie lors des transferts de fichiers. Mais il faudra faire attention à ajuster vos options pour l’empêcher de drainer de l’énergie même quand l’appareil est éteint.

Pour les transferts de fichiers plus volumineux, le Wifi et la NFC sont également disponibles. Le Wifi permet d’accéder à l’appareil photo du boitier via un smartphone. Les manipulations à distance se limitent à la manipulation du Zoom et du déclenchement.

Réactivité

Les bridges ne sont pas principalement connus pour leur réactivité notamment à cause du déploiement de leur gros zoom. Le Nikon Coolpix B500 ne déroge pas à cette règle, d’autant plus qu’il s’agit d’un appareil d’entrée de gamme, mais adapté comme appareil photo pour débutant. Dans l’ensemble, ce modèle n’est ni mauvais ni impressionnant. En revanche, sa réactivité globale est légèrement au-dessus de celle de son rival, le Canon SX420 IS.

La lenteur du Nikon Coolpix B500 se voit principalement lors de son démarrage. Pour déployer son zoom de 40x, il faut attendre environ 1,2 seconde, une valeur qui est encore dans la moyenne. Là où il est moins bon, c’est au niveau de la latence entre deux images. Le délai d’attente entre deux clichés devient même plus important lorsque la lumière vient à manquer.

Les conditions de basses luminosités représentent le point faible de nombreux appareils. Dans ces conditions, le Coolpix B500 ne parvient pas à être suffisamment réactif. Il met plus de temps à faire les mises au point. Celles-ci sont également un peu lentes lorsque vous êtes en macro. Heureusement, vous pouvez vous rapprocher énormément du sujet que vous souhaitez filmer.

Lorsque vous avez suffisamment de lumière, les mises au point sont assez rapides. Pour une utilisation simple au quotidien, vous ne serez pas vraiment déçu. En revanche, si vous souhaitez réaliser des clichés rapidement, vous risquez d’être frustré.

Concernant la rafale, elle ne permet pas de décomposer précisément le mouvement d’un sujet. Le Coolpix B500 peut uniquement prendre 7 photos successives avec un intervalle de 0,11 seconde entre chacune d’entre elles. La vitesse d’obturateur maximale que peut atteindre ce modèle est de 1/4000 s. Les rafales sont uniquement en JPEG étant donné que l’appareil ne prend pas en charge le format RAW.

Qualité photo

Le capteur qui équipe le Nikon Coolpix B500 est un CMOS 1/2 3 pouces de 16 Mpx, le même que celui utilisé par son prédécesseur. Ce capteur peut travailler dans une plage ISO comprise entre 125 et 6 400 ISO. Ce qui différencie ce modèle avec le Nikon Coolpix L840 c’est son zoom qui est passé à 40x. Celui-ci est équivalent à un objectif de 22-900 mm f/3-6,5. Ce super zoom est l’argument de vente mis en avant par le Coolpix B500.

Malheureusement, même si le zoom est impressionnant, il ne permet pas de prendre des images d’assez bonne qualité. Le résultat qu’offre ce zoom avec le capteur et le processeur n’est pas concluant. Le manque de détail se voit encore plus avec les photos de nuits. De nombreux rivaux sont capables de faire mieux que lui, à l’exemple du Canon SX720 HS ou du compact A300.

À partir de 400 ISO, le lissage se fait déjà ressentir. Pour obtenir des images de bonne qualité, il faut uniquement travailler dans de bonnes conditions d’ensoleillement. Sur le terrain, si les bonnes conditions sont réunies, vous pouvez réaliser de bons clichés, mais en restant uniquement entre 100 et 200 ISO.

Au maximum, vous devez rester en dessous de 1 600 ISO si vous souhaitez imprimer vos photos. Ce qui est bien en deçà des meilleurs smartphones du moment si on ne fait référence qu’au Huawei P40 Pro et sa qualité d’image encore excellent à plus de 6 400 ISO. Vers 3 200 ISO, le bruit et le lissage seront suffisamment présents pour effacer les détails les plus fins sur le B500. Quant au zoom, il reste pratique si vous avez envie de photographier un sujet éloigné.

À fond de zoom, la qualité est mauvaise. Pour obtenir de meilleurs résultats, il vaut mieux se contenter du grand-angle. Le zoom numérique est aussi à éviter. Celui-ci permet d’aller jusqu’à 80x, mais il dégrade fortement l’image dont le rendu est déjà insatisfaisant à la base. C’est assez dommage vu que le zoom est l’intérêt principal sur ce type d’appareil.

Il faut aussi noter que vous n’aurez que peu de contrôle sur les paramètres de prise de photos. Vous ne pourrez pas choisir l’ouverture ou la vitesse de l’obturation. En revanche, vous pouvez paramétrer l’ISO et la balance des blancs, mais avec le mode automatique vu qu’il n’y a pas de mode manuel. Pour prendre des photos plus artistiques, vous avez à votre disposition de nombreux filtres créatifs.

Le Nikon Coolpix B500 vise uniquement les photographes amateurs qui ne se soucient d’aucune option lorsqu’ils prennent des photos. Notez que le format RAW n’est pas disponible sur l’appareil. Si vous souhaitez vous initier à la retouche, c’est pourtant le format le plus recommandé. Les retouches avec les JPEG sont possibles, mais les résultats obtenus sont rarement de qualité.

Qualité vidéo

Le Nikon Coolpix B500 ne fait pas de la vidéo sa priorité. Impossible d’espérer avoir la résolution 4K sur type d’appareil. Il propose juste un enregistrement à 50i (50 images par seconde entrelacées) ou 25 p. Les autres modes vidéo disponibles sont la Full HD accélérée à 0.5x et la résolution 480 p à 4x. Pour lancer un enregistrement, vous pouvez passer en mode scène ou en mode automatique.

Le petit outil original qui peut réconforter sur cet appareil, c’est son mode diaporama de clips. Il permet d’assembler de courtes vidéos de 2 secondes de manière à les présenter sous forme de diaporama. Vous pouvez utiliser une musique de fond parmi les quatre qui sont disponibles.

En ce qui concerne la qualité de la vidéo, elle est assez proche de celle de la photo. Sans être terrible, elle ne parvient pas à satisfaire les utilisateurs aguerris. Son niveau s’apparente presque à celui d’un smartphone moyen de gamme et même certains appareils d’entrée de gamme. Il existe d’ailleurs des smartphones vendus au même prix et qui offrent des qualités similaires, que ce soit en vidéos ou en photo.

Le son est en revanche bien restitué. En l’absence de prise pour casque, vous êtes obligés de vous appuyer sur le microphone stéréo. Pour profiter du son de vos vidéos, le haut-parleur mono disponible sur l’appareil sera votre unique option.

Conclusion

Vendu à environ 250 euros, le Nikon Coolpix B500 a pour principal avantage son super zoom de 40x. Bien qu’il n’offre pas une qualité d’image impeccable, il peut suffire si vous n’êtes pas trop exigeant au niveau de la qualité. Les amateurs qui n’ont pas encore de notions avancées sont les principales cibles de ce modèle.

Tout sur ce bridge respire la simplicité, que ce soit la disposition des touches ou les options disponibles au menu. Si vous avez besoin du format RAW, vous devrez vous tourner vers d’autres modèles plus avancés tels que le Panasonic Lumix DMC-FZ80. Dans le cas où c’est le zoom qui vous intéresse, le Canon SX720 HS peut faire mieux avec un prix juste un cran au-dessus du sien.

Photos prises avec le  Nikon COOLPIX B500

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
amazon
Non disponible
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Caractéristiques​

Marque
Nikon
Modèle
COOLPIX B500
Catégorie
Bridge
Année
2016
Capteur
16 Mpx
Résolution
4608 x 3456
Niveau
Débutant
Poids
542 g
Plage ISO
125 – 1600
Bluetooth
Oui
Vidéo
Oui

Notice & ManuelNikon COOLPIX B500

Notice & Manuel d’Utilisation en Français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *