Olympus OM-D E-M5 Mark III : Prix, Test, Avis, Caractéristiques

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Mise à jour le : 04/12/2021 10:03

Résumé 

Sorti à un prix avoisinant les 1 199 euros, l’Olympus OM-D E-M5 Mark III présente de grands changements par rapport au Mark II. Son niveau de compétence et sa performance lui permet de rivaliser avec les appareils comme le Panasonic Lumix G9 ou le Fujifilm X-T3.

Qualité Photo
0%
Qualité Vidéo
0%
Réactivité
0%

POINTS FORTS

  • Excellent design et ergonomie
  • Niveau de rafales à 30 ips
  • Qualité de la résolution de vidéo à 4K DCI

POINTS FAIBLES

  • Qualité de l'autofocus insuffisante
  • Inexistence de prise jack audio

Présentation 

Le design de l’Olympus OM-D E-M5 Mark III ne change pas beaucoup comparé à celui de son prédécesseur. Il conserve le look caractéristique propre à la marque depuis toujours et qui est facilement distinguable. Les finitions sont bien réalisées et le boitier est tropicalisé. Le seul point négatif est la qualité des trappes qui n’est pas au même niveau de celle de l’ensemble.

Quelques nouveautés permettront de distinguer l’Olympus OM-D E-M5 Mark III de la version Mark II. Son repose pouce est par exemple, un peu plus enflé pour faciliter sa prise en main. L’emplacement de son barillet de sélection est aussi passé du gauche vers la droite. À son ancienne place se trouve un sélecteur permettant d’activer l’écran du viseur électronique et de choisir le mode d’affichage. Un autre bouton personnalisable est présent au même endroit. Il pourra servir pour activer l’obturateur ou le mode haute résolution lors des rafales.

Pour le reste, les molettes et les boutons semblent bien placés. Ce qui facilite la manipulation de l’appareil. Le seul inconvénient avec les boutons est qu’ils sont difficiles à distinguer au toucher. Son écran a une bonne résolution avec ses 1 037 000 points. Il reste monopoint et conserve sa rotule très pratique.

Son viseur électronique offre une meilleure résolution comparé au Mark II. Il est malheureusement dépassé comparé à celui des autres appareils modernes, si on ne cite que le Nikon Z50. Ce dernier utilise un viseur OLED avec une meilleure définition.

Dans son menu, vous aurez la possibilité d’effectuer une multitude de réglages et d’utiliser différents modes. Ceux qui souhaiteront exploiter à fond les capacités de l’appareil seront satisfaits par les possibilités qu’il met en avant. Les débutants risquent quant à eux, de se perdre facilement, car en entrant dans les sous-menus, les options deviennent plus compliquées.

Au niveau des connectiques, un port USB pouvant servir à recharger l’appareil fait son apparition. La prise micro est également présente, ce qui n’est pas le cas pour la prise casque. Vous aurez besoin de visualiser vos vidéos sur un autre support afin de profiter pleinement de l’audio avec un casque. Il ne dispose également que d’un seul port de stockage qui est compatible avec la SD UHS-II.

Pour ce qui est de l’autonomie, la durée d’utilisation qu’offre la batterie est d’environ 315 clichés, une quantité modeste comparée aux appareils de sa catégorie. Vous aurez besoin de vous munir de batteries de recharge surtout si vous comptez utiliser les fonctions les plus énergivores de l’appareil.

Réactivité

L’évolution de l’Olympus OM-D E-M5 Mark III par rapport à son prédécesseur se remarque aussi dans sa réactivité. Lorsqu’il travaille avec l’objectif 12-40mm f/2.8 M. Zuiko ED, sa rapidité d’exécution est inégalée. Au démarrage, il lui faut moins de 0,5 seconde. Les prises de vues s’enchainent ensuite très rapidement. Si en plus vous utilisez un stockage UHS-II, la réactivité de l’appareil augmente encore.

Avec l’augmentation de la résolution de son capteur à 20 Mpx, le nombre de collimateurs est lui aussi passé à 128. Le processeur, toujours un Trupic VIII, arrive malgré tout à suivre le rythme. Ce qui permet à l’appareil de presque atteindre le même niveau d’excellence qu’un Sony Alpha 9.

En mode haute vitesse, les rafales peuvent atteindre les 10 images par seconde (ips) et vous pourrez enchainer plusieurs vues sans saturer la mémoire tampon. En combinant quelques paramètres comme l’utilisation d’une faible exposition et d’une carte SD UHS-II, il sera possible d’enchainer les vues d’une manière presque infinie.

Pour pouvoir effectuer des rafales à 30 ips, vous devrez utiliser l’obturateur électronique avec un mode spécial. Ce mode permettra de préenregistrer des photos avant que le déclencheur ne soit entièrement enfoncé. Le rolling shutter peut être présent, ce qui fait que cette vitesse de rafale ne pourra s’utiliser que dans certaines situations. Il vous permettra surtout de capturer les moments qui apparaissent d’une manière brusque.

De nombreux modes pourront aussi s’utiliser avec les rafales afin d’obtenir des effets plus ou moins artistiques. L’un de ces modes (le Live Composite) permet par exemple, de prendre une image qui sera suivie d’une succession de clichés assez spéciale. Après la première image, seules les parties lumineuses des clichés seront visibles.

L’autofocus est aussi bon que celui de la version précédente. Cela veut dire qu’il n’a pas reçu une nette amélioration. Durant les rafales, il n’est actif que lors du premier cliché. Pour pouvoir l’utiliser en continu dans vos rafales, vous devrez passer obligatoirement en mode basse vitesse. Ce qui réduira vos rafales à 6 ips. Contrairement à ses concurrents, ce Mark III n’a pas exploité à 100 % son autofocus.

Qualité images

Les capteurs 16 Mpx semblant avoir atteint leurs limites, l’Olympus OM-D E-M5 Mark III a opté pour un capteur 4/3 de 20,4 Mpx. Cela lui permet de générer des images de 5184 x 3888 pixels pouvant être imprimé en A3. Les images prises sont bonnes même s’il existe des appareils avec plus de définitions de capteur et une meilleure qualité d’image.

L’appareil peut travailler jusqu’à 25 600 ISO, mais la qualité ne sera réellement maintenue que jusqu’à 12 600 ISO. Si vous avez besoin de prendre un cliché sans vous soucier de la qualité, vous pourrez travailler entre ces deux valeurs.

Afin d’obtenir une meilleure qualité, il serait plutôt recommandé de ne pas dépasser la valeur de 6 400 ISO au-delà de laquelle le bruit semble de plus en plus présent. Vers 1 600 et 3 200 ISO, les images sont presque irréprochables. En dessous de 800 ISO, aucun défaut n’est présent.

Au niveau des retouches, vous ne pourrez pas dépasser la valeur de -2 IL lors des corrections des niveaux d’ombres. Si vous allez jusqu’à -3 IL, le bruit sera très présent. Pour les hautes lumières, généralement difficiles à récupérer, vous pourrez monter jusqu’à + 1,6 IL.

Si la qualité des images n’est pas tout à fait exceptionnelle, la présence du mode haute résolution permet à l’appareil de se rattraper. Le mode haute résolution n’est pas quelque chose de nouveau, mais il permet de prendre des photos avec un maximum de définitions. Pour les images JPEG, la résolution est de 50 Mpx et va jusqu’à 80 Mpx pour les formats RAW.

Pour rappel, le mode haute résolution consiste à prendre une succession photo. Sur chaque photo, le capteur sera légèrement décalé afin de capturer un niveau d’information différent sur chaque cliché. Ces images sont ensuite assemblées en un seul fichier pour obtenir un fichier en haute définition. Sur l’Olympus OM-D E-M5 Mark III, l’assemblage se fait directement dans le boitier, ce qui est assez pratique.

La stabilisation à 5 axes dont dispose l’appareil est presque aussi efficace qu’un gimbal. Les images obtenues seront claires même si vous prenez une photo sur le vif.

Qualité vidéo

Comparé à ses concurrents, l’Olympus OM-D E-M5 Mark III n’est pas forcément le meilleur lorsqu’il s’agit de faire des vidéos. L’absence de la prise casque permettant de profiter pleinement de ses vidéos figure parmi ses défauts. Il offre toutefois une meilleure qualité de vidéo comparé à ses prédécesseurs notamment à l’aide de sa stabilisation très performante.

Si la 4K UHD est de plus en plus courante sur les appareils modernes, la 4 K DCI l’est moins. En intégrant cette option, l’OM-D E-M5 III fait partie des quelques appareils pouvant offrir la vraie 4K ciné. Il est vrai qu’il ne tourne qu’à 24 ips et que la différence avec l’UHD est difficile à cerner, mais sa résolution reste la meilleure pour les passionnés de vidéos.

La 4K UHD de l’Olympus OM-D E-M5 Mark III est toujours disponible à 30 ips maximum tandis que la Full HD peut atteindre jusqu’à 120 ips (mode ralenti disponible). Si les options d’enregistrements ne sont pas très nombreuses, les filtres offrant des effets artistiques seront plus variés.

L’autofocus est assez rapide lors des enregistrements. Le système de détection de visage est lui aussi performant, mais ce n’est pas le meilleur du marché. Quant au rolling shutter, il est légèrement visible en FHD et très présent en 4 K.

Conclusion

L’Olympus OM-D E-M5 Mark III apporte de nombreuses nouveautés qui lui permettent de surpasser son ainé le Mark II. Avec son design fidèle à la marque et la qualité de ses finitions, il mérite d’être vendu à 1 199 euros.

Sa taille de capteur est réduite à 4/3 et sa définition n’est pas la meilleure du moment. Il n’est donc pas aussi performant que ses concurrents au niveau de la photo. Son viseur électronique est lui aussi daté et aurait pu subir un véritable renouveau. Ses photos seront malgré tout de bonnes qualités, d’autant plus qu’il a un stabilisateur performant.

Au niveau de la vidéo, la présence de la 4 K DCI, sans recadrage, est en sa faveur. Tout comme pour les modèles qui l’ont précédée, il n’a pas vraiment été optimisé pour réaliser des vidéos impressionnantes. Ce modèle ne fera pas partie des meilleures du moment, mais il pourra se présenter comme l’une de leurs meilleures alternatives.

Les points positifs à retenir sur l’Olympus OM-D E-M5 Mark III sont le design et l’ergonomie bien pensée de l’appareil, les rafales pouvant atteindre 30 ips ainsi que la vidéo 4K DCI sans recadrage. Les points négatifs sont le viseur électronique daté, l’autofocus qui aurait dû être mieux et l’absence de port jack pour casque.

Photos prises avec le  Olympus OM-D E-M5 Mark III

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Promo
amazon
1 199.00 € 1 009.90
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Caractéristiques​

Marque
Olympus
Modèle
E-M5 Mark III
Catégorie
Hybride
Année
2019
Capteur
20.4 Mpx
Résolution
5184 x 3888
Niveau
Avancé
Poids
414 g
Plage ISO
200 – 25600
Bluetooth
Non
Vidéo
Oui

Notice & ManuelOlympus OM-D E-M5 Mark III

Notice & Manuel d’Utilisation en Français

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *