Canon EOS 80D : Prix, Test, Avis, Caractéristiques

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Mise à jour le : 28/01/2021 02:44

Résumé 

Sorti en 2013, le Canon EOS 70D avait su impressionner par les qualités dont il disposait. Sorti 3 ans après, son successeur, le Canon EOS 80D ne propose pas de grandes innovations. Même si c’est un bon appareil photo, le manque d’audace de Canon ne lui permet pas de briller face à la concurrence.

Qualité Photo
0%
Qualité Vidéo
0%
Réactivité
0%

POINTS FORTS

  • Excellente prise en main
  • Écran tactile qu'on peut orienter
  • Bonne autonomie en générale
  • Connexion NFC et WiFi

POINTS FAIBLES

  • Absence de tropicalisation sur le boitier
  • Vidéo limité au Full HD

Présentation 

Doté d’une construction de bonne facture, le Canon EOS 80D est agréable à prendre en main. Tout ce qui manque à ce boitier c’est une tropicalisation qui aurait permis son utilisation dans des conditions plus variées. Ceux qui recherchent un appareil pour baroudeur devront se tourner vers l’EOS 7D Mark II ou vers la concurrence qui est parfois moins chère.

Au niveau de l’ergonomie, il n’y a pas de grandes nouveautés comparées à l’EOS 70D. En regardant bien les deux modèles, seul le sélectionneur de mode sur l’épaule gauche a été modifié. Ce dernier se voit ajouter une position pour les filtres interactifs (HDR, Toy-camera, etc.) et deux modes personnalisables.

L’avantage avec ce 80D réside dans le fait qu’en conservant le même design que son prédécesseur, il conserve son ergonomie sobre et efficace. L’inconvénient est l’absence d’amélioration sur certains points gênants à l’exemple de la molette trop petite. Ceux qui n’ont pas encore touché à l’EOS 70D sauront par contre apprécier ce modèle. Les habitués seront pour leur part, soit insatisfaits soit contents de retrouver la même prise en main.

Le changement important qui n’est pas immédiatement visible sur l’appareil est son viseur optique passé à 100 %. Le confort d’utilisation qu’il offre est indéniable, mais ce n’est pas une véritable innovation. De nombreux appareils l’ont déjà adopté.

Un autre point fort sur le boitier c’est son écran monté sur une charnière qui est orientable. La qualité de construction se voit tout de suite. De plus, il est tactile et permet de naviguer plus facilement dans les menus. Ces derniers sont toujours bien rangés et aucune nouveauté ne vient surprendre les utilisateurs.

Lors des prises de photo en live view, l’écran tactile permet de manipuler l’appareil tel un smartphone. Ce qui est regrettable sur cet écran c’est qu’il ne permet pas d’ajuster les collimateurs AF durant les prises de vue avec le viseur optique.

Au niveau de la connectique, il y a peu de nouveauté, seule l’apparition de la prise pour casque peut ravir les vidéastes. L’USB mini est resté à la version 2.0, le GPS est remplacé par la NFC et le Wifi est toujours disponible. Le HDMI, le port pour micro et la télécommande sont eux aussi présents. Un seul emplacement pour carte SD est disponible. Les modèles concurrents dans la même catégorie (exemple : Nikon D7000) proposent un double emplacement depuis longtemps.

Il est possible d’utiliser une batterie du Canon EOS 70D sur le 80D. Pour avoir une autonomie plus importante, le mieux serait de choisir une batterie LP-E6N de capacité 1865 mAh. Celle-ci est rétrocompatible avec l’EOS 70 D. En ne travaillant qu’avec la visée optique, vous pourrez largement dépasser les 1 000 clichés.

Réactivité

Sur les appareils photo reflex en général, le mode live view souffre d’un certain manque de réactivité. Ce n’est pas vraiment le cas avec le Canon EOS 80D dont le live view est proche de ce que pourrait offrir les meilleurs appareils hybrides. L’appareil utilise la technologie Dual AF dévoilée la première fois sur le Canon EOS 70D. La performance de cette technologie de Canon n’est plus à démontrer. De nombreux appareils en sont d’ailleurs désormais équipés.

À côté du Dual AF vient un capteur DIGIC 6 moderne et rapide. La combinaison de ces deux éléments permet au Canon EOS 80D de travailler d’une manière plus rapide comparée au 70D. La visée en mode live view devient même plus rapide que le mode de visée optique.

La mise au point du Canon EOS 80D devient plus vive et plus précise avec son nombre de collimateurs qui est monté à 45. En basse lumière, la célérité de l’appareil est à déplorer. Cette baisse de performance n’est pas trop grave. Il suffit de passer en mode visée par écran pour conserver une bonne vitesse. Le temps de latence entre deux prises de photo ne s’est pas amélioré, car un délai d’attente de près de 1 seconde est nécessaire.

En ce qui concerne la rafale, une vitesse de 7 images par seconde est acceptable pour un appareil de ce niveau. Ce qui n’est pas acceptable c’est la mémoire tampon qui est limitée à 15 images au maximum. Vous n’aurez droit qu’à une rafale de 2 secondes, ce qui est insuffisant pour les photographies dynamiques.

Qualité photo

Le capteur APS-C qui équipe le Canon EOS 80D est monté à 24 Mpx si celui du 70D est à 20 Mpx. Même s’il est combiné avec le nouveau processeur DIGIC 6, sa montée en ISO n’a pas vraiment changé. La valeur maximale de sa plage est restée à 25 600 ISO, une valeur à laquelle encore peu d’appareils peuvent travailler correctement.

En dessous de 1 600 ISO, le piqué est bien conservé. À partir de cette valeur, un lissage progressif apparait jusqu’à 3 200 ISO, valeur à laquelle une grande partie des détails est encore conservée. En travaillant avec les RAW, il est possible d’aller jusqu’à 6 400 ISO, moyennant quelques retouches.

Officiellement, la limite du boitier est de 12 800 ISO. À cette valeur, les détails sont presque masqués par les grains. Ce n’est qu’en modifiant les paramètres de l’appareil que la valeur de 25 600 ISO est accessible. Les photos prises à cette valeur s’apparentent presque à une bouillie de pixel. La force de ce modèle réside dans son aptitude à bien gérer le bruit à tous les niveaux, en limitant l’apparition d’artéfacts colorés.

En comparaison avec un EOS 70D, le Canon EOS 80D n’apporte que peu de gain de qualité perceptible. Ce n’est pas une mauvaise chose vu que les images du 70D sont déjà d’une qualité satisfaisante. Tout comme pour le 70D, l’objectif qui accompagne le Canon EOS 80D en kit n’est pas le plus performant. Pour exploiter à fond les capacités du Canon EOS 80D, il faudra choisir une meilleure optique.

Si la qualité de ses photos est satisfaisante, il ne peut échapper à une comparaison avec les appareils de Nikon ou Pentax. Ces derniers utilisent des capteurs performants et de bonnes qualités issus de chez Sony. Le 80D utilise un capteur créé par Canon et qui offre une performance juste satisfaisante sans pouvoir faire trembler la concurrence.

Qualité vidéo

À sa sortie, le Canon EOS 70D avait séduit un grand nombre d’utilisateurs, que ce soit pour la photo ou la vidéo. En espérant que son modèle Canon EOS 80D connaisse le même succès, Canon a préféré se limiter au strict nécessaire. Si à cette période, d’autres modèles ont déjà doté leurs appareils de la 4K, Canon a décidé de se cantonner à la Full HD 60p.

Les vidéos sont à 90 Mbit/s avec la compression IPB et ALL-I. La qualité standard est obtenue avec le format Mp4 et la compression IPB. Pour obtenir une meilleure qualité, il faut passer par le MOV à 30 ou 24 p et une compression ALL-I. Mais il faut savoir que les fichiers générés sont plus lourds avec ce type de compression.

Un microphone stéréo est intégré sur l’appareil afin d’offrir une meilleure qualité audio. Un port micro est également présent pour brancher un enregistreur externe. De plus, le microphone spécial DM-E1 a été annoncé avec la sortie de l’EOS 70D. 

Grâce à la technologie Dual AF, l’autofocus est performant, ce qui est appréciable en vidéo. La nouveauté est le mode vidéo HDR. Il n’est disponible qu’avec la Full HD 24p en mode automatique (A+). Le gain de qualité est notable en comparaison à ce qu’avait offert le 70D.

À part la HDR, il n’y a pas de nouveauté par rapport au 70D, pas de Zebra, Focus Peaking et autres. Il n’y a pas de mode ralenti non plus. Le clean HDMI n’est pas disponible de même que les profils Log. La raison est que Canon réserve toutes les fonctionnalités vidéo intéressantes pour ses modèles plus haut de gamme.

Équipé d’un EF-S 18-135 mm f/3.5-5.6 IS USM l’appareil aurait pourtant pu fonctionner comme une vraie caméra. Cet objectif peut être équipé d’une motorisation optique lui permettant de zoomer ou dézoomer plus facilement. Cette motorisation s’obtient avec l’accessoire PZ-E1.

Conclusion

Le Canon EOS 80D se présente comme un excellent modèle sans être capable de surprendre. Il utilise le système Dual AF qui est désormais connu comme une technologie efficace. Son mode live view est probablement le meilleur qui puisse accompagner un appareil photo reflex. Le fait de posséder un écran tactile orientable est un point positif, mais celui-ci aurait pu permettre le réglage des collimateurs AF pour être complet.

C’est au niveau de la vidéo que le manque d’innovation est le plus regrettable. À part le mode HDR et le gain de qualité par rapport au 70D, le Canon EOS 80D n’offre aucune grande surprise pour ses utilisateurs. Ceux qui ont déjà eu affaire au 70D ne seront pas dépaysés. Vendu aux alentours de 800 euros, le 80 D est un bon appareil pour la photo et les vidéos. Cependant, il ne sera pas difficile de trouver un appareil tout aussi intéressant pour le même prix.

Photos prises avec le  Canon EOS 80D

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Promo
amazon
1 149.99 € 980.93
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Caractéristiques​

Marque
Canon
Modèle
EOS 80D
Catégorie
Reflex
Année
2016
Capteur
24.2 Mpx
Résolution
6000 x 4000
Niveau
Débutant
Poids
730 g
Plage ISO
100 – 16000
Bluetooth
Non
Vidéo
Oui

Notice & ManuelCanon EOS 80D

Notice & Manuel d’Utilisation en Français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *