Test Panasonic Lumix SZ7

Imprimer l'actualité Voir le flux RSS Envoyer cette actualité par email
Je le veux !
24
Je l'ai déjà
58

Introduction

Annoncé au mois de janvier dernier, le Panasonic Lumix SZ7, un appareil photo ultra-compact de milieu de gamme, offre un compromis particulièrement intéressant entre zoom relativement puissant et gabarit réduit. Ce nouveau compact est déjà disponible en plusieurs coloris. Actuellement, on peut se le procurer à moins de 250 euros un peu partout.

Côté fiche technique, le Panasonic Lumix SZ7 est un appareil photo qui mesure 99 x 59 x 21 mm pour un poids de 133 grammes. Il dispose d'un capteur CMOS de 14,1 MégaPixels et de format 1/2,33". Le processeur de traitement de l'image est un Venus Engine IV comme sur bon nombre de compacts Panasonic. Le nouveau compact Panasonic offre une plage de sensibilité allant de 100 à 1600 ISO avec un mode haute sensibilité pouvant monter jusqu'à 6400 ISO. Malgré sa finesse, il offre un zoom optique 10x équivalent 25-250 mm avec une ouverture allant de F3.1 à F5.9. Cet objectif à forte amplitude est accompagné par le système de stabilisation optique Mega O.I.S. de Panasonic. A l'arrière, le SZ7 est équipé d'un écran de de 3 pouces affichant 460 000 points. Pour terminer, il enregistre en 1920 x 1080 pixels à 50 images par seconde au maximum.

 

Design

Dans un pur style Panasonic, le Lumix SZ7 s'offre un design plutôt séduisant. Compact ou ultra-compact, il ne mesure que 99 mm de largeur, 59 mm de hauteur et 21 mm d'épaisseur. Il s'emportera facilement partout dans une poche, de plus, il ne pèse que 133 grammes soit à peu près comme un téléphone mobile. Discrète, la face avant se contente du nécessaire avec un flash de taille suffisante et une lampe d'assistance pour effectuer la mise au point dans un environnement difficile. L'objectif 10x ne prend pas beaucoup de place et est protégé par un système d'ouverture automatique lorsque l'appareil est éteint. Sur le dessus, l'appareil propose de gauche à droite un haut-parleur, deux microphones pour une capture du son en stéréo, un bouton d'alimentation qui fonctionne comme un sélecteur deux positions, un déclencheur avec une bague de zoom à vitesse variable et un bouton d'enregistrement vidéo tout à droite. Panasonic cherche clairement à rester dans le simple et ne multiplie pas les commandes. A l'arrière de l'appareil photo, on retrouve un nouveau sélecteur permettant de passer du mode de capture au mode lecture. Ce dernier est accompagné d'un bouton de mode, un pavé multi directionnel permettant de naviguer dans les menus et d'accéder à différents réglages comme la flash, le mode macro ou le retardateur, par exemple. Ensuite on retrouve un bouton DISP. pour "display" qui permet de configurer les options affichée à l'écran et un bouton Q.MENU permettant d'accéder aux réglages rapides de l'appareil. Pour terminer, l'appareil propose dans une petite trappe latérale un port HDMI et un port USB propriétaire pour la recharge de l'appareil.

Prise en main et utilisation

Malgré des menus qui manquent toujours un peu d'esthétique chez Panasonic, question de goût, ils restent très simples d'utilisation. Sur ce modèle, Panasonic a évincé les modes de priorité pour se concentrer sur les modes automatiques suffisants pour la cible. Ainsi, lorsque l'on appuie sur le bouton de sélection de mode, on ne retrouve que le mode iA ou Auto intelligent, le mode Image normale, le mode effet miniature, le mode scène et le mode photo 3D. Surprenant, il ne semble y avoir qu'un mode créatif, l'effet miniature. Il n'est par contre pas très efficace et particulièrement lent à s'exécuter.

Sur une photo déjà capturée et enregistrée sur le carte mémoire, il est possible de modifier une photo. Premièrement, une fonction de retouche automatique se charge d'accentuer les contrastes, de retoucher légèrement les couleurs pour obtenir une photo plus éclatante. Ensuite, un mode de retouche créative permet d'appliquer quelques effets sur ces photos : mise au point douce, effet jouet, monochrome dynamique, tons clairs, rétro et expressif.

En mode lecture, il est possible de modifier le titre d'une image, définir un lieu ou une date de voyage. Ces informations peuvent être appliquées visuellement sur l'image, tout comme la date de prise de vue pour savoir exactement d'où la photo provient. Le mode iA ne permet que très peu de réglages depuis le Q.MENU, alors qu'en mode image normale, il est possible de régler la balance des blancs, les sensibilité ISO, la balance des blancs automatique, la méthode de mise au point, le mode rafale, la résolution vidéo ou encore la luminosité de l'écran. A noter que l'écran possède une luminosité adaptative. C'est à dire que, selon l'environnement, l'écran est plus ou moins lumineux. Un mode angle supérieur permet de rendre l'écran visible même lorsque l'on vise au-dessus de sa tête. Ce n'est bien entendu pas aussi efficace qu'un écran orientable mais l'alternative est suffisante dans la majorité des cas. Bonne nouvelle en vidéo, il est désormais possible de configurer le mode d'enregistrement, nous reviendrons sur ce point dans la partie dédiée à la vidéo sur la page suivante de ce test du Panasonic Lumix SZ7.

Pour terminer, l'écran du Panasonic Lumix SZ7 est d'une taille largement suffisante pour ce type de produit. Par contre, la colorimétrie n'est pas toujours à l'avantage de vos photos. Le résultat est parfois bien différent sur un écran mieux calibré avec des photos légèrement moins éclatantes. Ensuite, la résolution est limitée à 460k points. A l'usage, c'est largement suffisant, mais aujourd'hui, on trouve des résolutions supérieures, ce qui est plus agréable à utiliser.

Précédente 1 2 3 Suivante

Panasonic Lumix SZ7, testé par Maxime Ablancourt, noté 16/20

Avatar de Henri
22 oct. 2012 à 07h38
C'est l'appareil que j'attendais depuis longtemps. Je peux l'avoir presque toujours dans une poche où sa taille et son poids permettent de l'oublier. La qualité globale de l'image en photo et vidéo est bonne. Le seul vrai problème est le manque de lisibilité de l'écran en plein soleil. Evidemment, un écran orientable serait bienvenu, mais pour une si petite taille, ça semble être difficile sans tomber dans la fragilité. Même chose pour un viseur oculaire. Qui sait si un jour les ingénieurs de Panasonic ne trouveront pas la solution ?
7  + -
Avatar de Ginie
15 déc. 2012 à 20h36
Je pensais avoir trouvé la perle rare et je suis assez fan des appareils photos Panasonic mais là quel déception les angles de vision de l'écran sont très réduit dès que vous levez ou baissez l'appareil on n'y voit plus rien. De plus, la coque de l'appareil est de mauvaise qualité il y a du jeu au niveau de la bague autour du déclencheur et le clapet pour brancher le cable de rechargement est difficile à refermer et ne semble vraiment pas solide. Bref, je rends l'appareil surtout que c'était pour offrir, déçue :'(
-7  + -
Avatar de Guilord
8 juin 2015 à 14h18
We covdu'le done with that insight early on.
0  + -

Laissez votre commentaire

?
Merci d'éviter le langage SMS, de rester courtois, et de soigner votre écriture !

8):'(:$:((a):D$$:x:)oO:p:\;)Dx

Poster mon commentaire

  • Panasonic Lumix SZ7 1
  • Panasonic Lumix SZ7 2
  • Panasonic Lumix SZ7 3
361,13€ chez Amazon.fr

L'avis de la rédaction

On aime :

On n'aime pas :

L'avis des internautes

Nos tests

90
100

Panasonic Lumix GX7

Test du Panasonic Lumix GX7, le dernier hybride...
80
100

Olympus TG-830

Test de l'Olympus TG-830, un appareil photo...
75
100

Casio Exilim EX-ZR700

Test du Casio Exilim EX-ZR700, un compact...
85
100

Panasonic Lumix SZ9

Test du Panasonic Lumix SZ9, l'appareil photo...
90
100

Panasonic Lumix TZ40

Test du Panasonic Lumix TZ40, un compact...

All-I

Compression des images indépendamment les unes des autres pour faciliter le montage