La photo vue par Laurent Capmas

Imprimer l'actualité Voir le flux RSS Envoyer cette actualité par email
Commentaires2

Publié le 19/07/2008

Une sensualité extrême, un glamour magnifique, une lumière délicate, voici le travail d’un photographe pro Laurent Capmas. La photo de nu sous un autre angle, avec des modèles sulfureuses, l'été, il fait chaud ! Alors Laurent, quand et comment avez-vous débuté la photo ?surfeurJ’ai toujours été très jeune attiré par la photo. J’ai eu une première approche au collège en atelier photo. Mais c’est en 1990 que j’ai fait mes premières photos avec le Canon AE1 de mon père. C’était une compétition de surf. Par la suite, vers 1995, je me suis remis un peu à la photo et naturellement j’ai continué les photos de sport. Le surf bien sûr, le skate, un peu de football.  À l’époque, c’était un loisir, je n’avais pas beaucoup de moyen, j’utilisais un EOS 500, le plus souvent en diapo pour le surf. En 2005, je suis passé au numérique. J’ai acheté un D30 d’occasion, pas le 30D, le vieux D30 ! Et bien ça ne m’a pas vraiment convaincu ! Alors, j’ai fait l’acquisition d’un 20D et je suis parti plusieurs semaines suivre les compétitions de surf. Anglet, Lacanau, Hossegor, l’Espagne puis retour à Hossegor en Octobre. J’ai alors réalisé des milliers de clichés, pas mal d’action, mais beaucoup de portraits aussi. C’est là que j’ai vendu mes premières photos à des magazines en tant que photographe. Et ce n’est que début 2006 que j’ai découvert le studio et la photo de modèle.surfphoto femmeQu'est-ce qui vous a poussé à photographier les femmes et le nu ?Et bien début 2006, j’ai fait la rencontre d’un modèle photo, Vicky, qui a cru en moi et nous avons multiplié les séances. La photo avec la guitare en noir et blanc est issue de notre tout premier shooting. Mais j’ai eu parfois des résultats moins bons. Je ne me suis pas découragé. En fait, j’avais surtout à l’esprit d’essayer d’allier un style glamour avec du fashion. Et pour en revenir a votre question, la même année, sans vraiment savoir pourquoi, j’ai contacté Playboy, j’ai rapidement eu une entrevue avec le photo editor et ils m’ont aussi fait confiance. Un mois plus tard, je réalisais mon premier sujet pour eux… c’était un surfeur avec deux jolies modèles ! La boucle était bouclée.photo de femmeQuelles matérielles photos utilisez-vous et pourquoi ce choix ?J’utilise encore un 20D, mais cette année je vais sans doute passer sur le 5D. Mais je viens de découvrir qu’il me reste 2 pellicules Tmax 100, je pense me remettre un peu au portrait en argentique, histoire de me faire un peu plaisir… Question matériel utilisée, j’utilise beaucoup les flashs de studio, même en extérieur, mais parfois un simple réflecteur fait l’affaire. Je dispose de flash 500w et 350w, ainsi que de deux lampes halogènes 1200w.Utilisez-vous un logiciel de retouche ou de traitement si oui lequel et pourquoi ?Et bien je ne suis pas très fan de la retouche. Même si maintenant c’est devenu quasiment obligatoire pour la photo de modèle. Donc j’ai tout de même été obligé de m’y mettre. J’extrais mes fichiers RAW avec le logiciel Canon. Pour la retouche de peau, j’utilise Photoshop. Quand j’ai toute une série à traiter de façon particulière niveau teinte, je passe au préalable par Lightroom.Comment se déroule une séance et quels sont vos rapports avec les modèles ?femme sensuelleIl n’y a pas vraiment de séance "type". Chaque modèle étant différent, ma façon d’aborder les choses est aussi différente.  Je pense qu’il fait savoir faire preuve de psychologie. Beaucoup de modèles, femme ou homme d’ailleurs, font de la "photo-thérapie". Il faut donc savoir aller chercher les bonnes choses au fond d’eux et ne pas s’arrêter à l’aspect superficiel du physique. Je suis très sensible au regard. Je demande donc aux modèles d’être concentrés. Mais je leur demande aussi d’être très patientes, car je suis très pointilleux sur mes réglages de lumière… Parfois ça prend du temps. Concernant les rapports, il faut de la complicité sur la séance, mais nous sommes là pour faire un travail. Même s’il s’agit d’un simple test shoot, on n’est pas là pour rigoler. L’ambiance peut être détendue, mais chacun doit être concentré sur son propre rôle.Quels conseils donneriez-vous aux débutants qui souhaitent se lancer dans ce style de photographie ?guitareConcernant le nu, le glamour ou le charme, il y a différents styles, différentes manières de voir et de transcrire les choses sur la pellicule. Oui si je dis "transcrire sur la carte CF" ça fait de suite moins rêvé ! Donc, je conseille surtout je tester beaucoup de choses différentes, de ne pas hésiter a expérimenté de nouvelles lumières, de nouveaux angles. De prendre un maximum d’informations auprès d’autres photographes, de lire les livres ou magazines spécialisés photo. Une fois toutes ces étapes passées, de faire comme moi, de tout oublier et de se fier a son instinct. Un seul et même lieu avec la même femme peut se photographier de dizaines de façons différentes. En changeant la lumière, l’ambiance, les poses, les regards… Il faut savoir partager et travailler à deux avec le modèle. C’est ça la clé d’une bonne photo, je pense.Utilisez-vous des techniques photo particulières, lors de vos shootings ?photo de charmeDois je vraiment dévoiler mes recettes de cuisine ? Pour mes shoots en studio, j’ai appris avec quelques expériences à mixer les flashs et les halogènes. L’intérêt principal est que la température de couleur est différente. Je n’en dirais pas plus… J’utilise aussi beaucoup les réflecteurs translucides avec des parapluies diffuseurs montés sur des flashs 350w. Pour ce qui est des réflecteurs, dehors je prends l’argenté, alors qu’en studio j’utilise plus souvent le doré. Et aussi j’utilise beaucoup le ventilateur en studio même sur le nu…Dans quel lieu travaillez-vous en studio, en extérieur, etc. ?Je suis un petit peu devenu allergique au studio, venant plus de la photo de sport, j’aime travailler en extérieur. Et surtout dehors, on peut sans cesse improviser : un arbre, un banc, un rocher, l’écume des vagues… Tout peut être matière à une nouvelle série de clichés. J’aime travailler dans la nature, et j’aime aussi les ambiances un peu décalées. Il faut savoir faire preuve d’imagination parfois.Que souhaitez-vous apporter ou quelles émotions souhaitez-vous faire transparaître ?femmesComme je le disais auparavant, je suis très sensible au regard. Quand j’arrive dans un lieu avec un modèle que j’ai choisi, je sais exactement ce que j’ai envie de faire. Et c’est là qu’il faut savoir orienter le modèle pour qu’il ou qu’elle arrive à transmettre l’émotion demandée.  En revanche, tout ne peut pas se calculer, il faut aussi savoir saisir des instants.Quels sont vos projets et votre actualité, exposition, reportage, etc. ?Chargé ! Après mon déménagement à la Réunion, j’ai beaucoup de choses "sur le feu". J’ai une exposition permanente qui a débuté en juin à Londres. Il y aura bientôt une boutique en ligne pour cette galerie : www.fineartegallery.co.uk . Je suis également en train de mettre une banque d’image en ligne sur Jingoo pour que le grand public puisse acquérir des photos à des prix plus abordables que les photos d’expo. Ce seront essentiellement des photos de sport. Dans le même temps je viens d’avoir un sujet de publié dans newlook, deux dans newlook pin up, un dans guts, pour ce qui est de la presse « masculine ». Parallèlement et pour répondre à la demande, nous venons aussi avec Vicky, la modèle de mes débuts, de mettre en ligne certaines de nos photos. Il y a des tirages papier, des posters, des cartes postales, des mugs… et même des taies d’oreiller ! J’envoi le lien sur simple demande à : laurent[@]capmas.[fr] .Avez-vous déjà rencontré des problèmes ou avez-vous été confronté à des situations atypiques ?filleOh oui des dizaines ! Et quand on travaille en extérieur, il y a beaucoup de précautions à prendre surtout si on fait du nu. Mais le pire qui m’est arrivé, bien pire que de tomber en panne de flash, bien pire que d’oublier son sac photo dans la voiture, ou de voir les gendarmes débarquer en pleine séance en extérieur (c’est arrivé à un collègue il y a peu de temps) : l’an dernier, je suis parti en Martinique pour faire des photos avec une modèle. Je suis resté 5 jours pour shooter à peine une heure ! Même si mon voyage était payé, je l’ai eu vraiment en travers !Quels conseils donneriez-vous aux modèles désirant faire des photos glamour ou nu ?photosSurtout bien choisir ses photographes ! J’entends de plus en plus d’histoires que me rapportent les modèles, sur des "faux-tographes" qui se servent du mot "art" parce qu’ils transforment de façon grossière leurs images en noir et blanc, et que ça leur sert surtout de prétexte pour se rincer l’œil. Ne pas hésiter à se renseigner auprès de modèles photo ayant déjà travaillé avec le photographe, et toujours demander un exemple de travaux. Ensuite, au niveau photo, il faut savoir ce que l’on a envie de montrer. Par exemple, un nu caché peut être beaucoup plus aguicheur qu’un nu artistique suivant le regard que le modèle va y mettre.Travaillez-vous avec des maquilleurs ou autres vous aidant dans vos séances ?jeune femmePour les magazines il y a bien souvent une maquilleuse, c’est très important, et mieux le maquillage est, moins de retouche il y aura a faire. Et moi ça m’arrange ! Même si la plupart du temps ce sont les magazines qui retouchent eux même les photos. Mais sur les shoots, surtout en extérieur, j’ai souvent besoin d’un ou deux assistants.Quelles sont vos plus belles publications et pour qui travaillez-vous ?La publication dont je suis le plus satisfait c’est ma première dans Playboy. Pour le prestige du magazine, et puis surtout ça a fait parler de surf à un plus large public. Et suite à cette parution j’ai donc travaillé avec Maximal et Newlook dont j’ai fait 3 couvertures en 2007. Je travaille aussi avec une agence spécialisée dans la photo de sport, ce qui me permet d’avoir des publications dans la presse généraliste. Pour le surf je travaille également en direct avec divers magazines spécialisés en Europe et au Japon.fillesPour finir, avez-vous une remarque à faire aux lecteurs de Photovore.fr et sur le site ?Le site Photovore est très complet, il y a une mine d’informations, de lien, c’est un plaisir de le parcourir.Merci Laurent, bonne continuation et surtout bonne photo ;)Voir une séance de Shooting avec Laurent Capmas et Virginie CapriceVoir le site de Laurent Capmas, mais aussi une galerie.




Avatar de Julien
23 juil. 2008 à 16h12
Eh ben ! Waouh,ça décoiffe, je reste coller sur les photo de M Capmas, c'est vraiment super fun ce qu'il fait ;)
J'adore la façon qu'à ce photographe de jouer avec la lumière ... C'est très intéressant de voir à quel point les projos et flash sont indispensable.

Merci à Photovore et Laurent Capmas pour cette interview :)
0  + -
Avatar de Yusuf
30 août 2015 à 08h09
(a)
0  + -

Laissez votre commentaire

?
Merci d'éviter le langage SMS, de rester courtois, et de soigner votre écriture !

8):'(:$:((a):D$$:x:)oO:p:\;)Dx

Poster mon commentaire

All-I

Compression des images indépendamment les unes des autres pour faciliter le montage