La photo par Olivier Seydoux

Imprimer l'actualité Voir le flux RSS Envoyer cette actualité par email
Commentaire1

Publié le 10/09/2008

Voici cette semaine l’interview d’un photographe passionné par les paysages et la beauté de notre environnement. Olivier Seydoux, membre du collectif Bout de planète nous dévoile sa passion et sa motivation pour la photographie …Bonjour Olivier, alors comment vous est venue cette passion pour la photo ?la merBonjour Maxime, je ne sais pas trop d'où m'est venue cette passion. Je n'ai pas de parents photographes ou artistes et personne ne m'a offert l'appareil photo qui déclencha en moi cet intérêt pour la photographie. Plus sérieusement, j'ai toujours eu l'envie sous-jacente de fixer sur la pellicule des endroits ou des ambiances extraordinaires. Mon premier contact avec la photographie s'est fait en 1987 lorsqu'un ami passa au premier reflex EOS et me céda alors son Canon AE1.Photographe spécialiste des paysages et de la nature, comment vous est venu cet engouement pour madame nature ?Je dois avouer que je suis bien plus à l’aise dans un coin tranquille et perdu, que ce soit en montagne ou au bord d’une étendue d’eau, que dans une ville (que je fuis, c’est une réaction épidermique). De même, j’apprécie beaucoup la solitude et j’ai beaucoup de peine à rester à proximité de la foule et du brouhaha. Si l’on conjugue ses deux traits de caractère avec un intérêt et de l’admiration pour les merveilles de la nature, qu’elles soient faunistiques, floristiques, géologiques ou tout simplement météorologiques, mon intérêt pour la photographie ne pouvait que naturellement se porter sur la photographie nature.La Suisse recèle des paysages magnifiques, pouvez-vous nous parler de sa biodiversité ?paysageC’est vrai, la Suisse recèle des paysages d’une beauté et d’une diversité extraordinaire. Cependant, je suis bien obligé de constater que les attaques à la nature et à la beauté des paysages se font de plus en plus présentes en Suisse. En plaine, ne serait-ce que dans mon village, je constate tous les jours la disparition de surfaces agricoles au profit d’usines, de prés sur lesquelles on bâtit des logements, de haies très utiles aux oiseaux et autres renards ou blaireaux afin de satisfaire la rentabilité agricole… ainsi qu’en montagne où, sous l’effet de la demande immobilière, l’extension des villages et stations de montagne se fait parfois de manière impressionnante. Il est difficile pour moi d’accepter que la zone littorale où je vis et qui est parsemée de petits villages viticoles se transforment inéluctablement en une grosse agglomération remplie de plus ou moins d’espaces verts au détriment de la faune et la flore originelle.Quels matériels photos utilisez-vous et pourquoi ce choix ?nuageEn ce qui concerne le boîtier, je suis équipé d’un Canon EOS 1DS MK3, j’ai fait ce choix pour les possibilités qu’offrent les fichiers délivrés par cet appareil, que ce soit en terme de taille de l’image et de finesse de restitution des plus fins détails et pour bien d’autres raisons encore : taille et qualité du viseur, tropicalisation, capteur full frame, etc… Pour les objectifs, je suis équipé d’une série d’objectifs qui ont chacun leur utilité bien spécifique, à savoir : le 17-40 f/4 pour les paysages, le 24-70 f/2.8 pour les reportages (mariages par exemple), le 50 f/1.8 pour les portraits et parfois la photographie nocturne, le 70-200 f/2.8 que j’utilise très souvent pour les panoramiques par assemblage mais également en animalier et en sport, le 100 f/2.8 macro et finalement le 500 f/4 qui est l’objectif de référence en animalier, mes choix d’objectifs sont toujours faits en fonction de leur qualité optique. J’achète mon matériel chez un ami qui possède un magasin de photo, même si les prix sont un peu plus élevés que ceux du net, le service est incomparable.Quels matériels informatiques, accessoires, logiciels, utilisez-vous lors de vos reportages ou prises de vue ?Je travaille sur pc, sous XP. Pour les voyages et reportages j'utilise un pc portable accompagné d'un Hyperdrive afin d'avoir à tout moment mes photos en double. L'archivage se fait sur deux disques durs externes stockés à des endroits différents. Au niveau de l'impression, j'utilise une Epson R1800. Mon prochain investissement dans ce domaine sera certainement un écran Eizo de 24 pouces. En ce qui concerne les logiciels, mon workflow comprend l'utilisation de classiques, DPP, Photoshop, Irfanview, et un must pour l'assemblage de panoramiques : Autopano Pro.panoramaDes photos réussies même dans des conditions particulières, comment préparez-vous vos prises de vue ?photoLa réponse à cette question est loin d'être évidente ! Disons qu'en général, j'ai une photo dans la tête, (j'ai donc fait les repérages à l'avance) et que je ne me rends sur place que quand les conditions qui m'intéressent pourraient être réunies. C'est donc très souvent dans "l'urgence" que je travaille. Il suffit alors de partir avec le matériel adapté à la prise de vue désirée.Je suis un amateur et j’aimerai faire de l’affût en forêt ou sur l’eau, pouvez-vous nous donner quelques conseils ?Premièrement, il s'agit de se documenter sur l'espèce convoitée et ensuite sur la meilleure manière d'aborder son sujet, cette méthode permet d’économiser son temps et de limiter les dérangements à la faune. Il est désormais facile de trouver, sur le net ou dans les magazines, des astuces pour la confection d'affûts, qu'ils soient flottants ou fixes. La littérature est également très fournie sur le sujet, je ne citerai qu'un exemple, l'excellent livre d'Erwan Balança intitulé "Photographier les animaux : Guide pratique". La pose longue est l’une de vos spécialités, pouvez-vous nous donner quelques explications sur cette technique photographique ?paysagesEffectivement, la pose longue est l'une des techniques photographiques que j'apprécie particulièrement, elle permet une variété de prises de vue et d'effets très intéressants et inhabituels, appliquée en plein jour ou de nuit, sur l'eau ou sur les nuages ou encore sur les ciels étoilés, l'effet est souvent saisissant. Sa mise en oeuvre ne présente pas de difficultés particulièrement insurmontables, la plus importante étant de réduire au maximum les vibrations lors de la prise de vue. L'utilisation de filtres gris neutre (ND) est très fréquente. Ces filtres ont pour unique propriété de réduire la quantité de lumière atteignant le film (capteur) et ce faisant, permettent d'allonger les temps de pose. Je possède un ND400 et un ND8 que j'utilise en fonction de l'effet ou du rendu que je désire obtenir (perte de 9 diaphragmes pour le premier et de 4 pour le second).Photographe éclectique, avez-vous quand même une préférence pour les paysages, les animaux ou l’architecture ?C'est vrai que dans le fond, ce que j'apprécie, ce sont les belles images et peu importe "la catégorie". Mais je dois quand même avouer un tout petit faible pour les paysages.Quels sont vos plus beaux souvenirs et votre photo préférée ?Mes plus beaux souvenirs sont issus de mes trois voyages réalisés en Écosse ainsi qu'aux séances d'affût flottant en duo avec mon ami Serge. Il est bien difficile de choisir une photo mais j'ai une tendresse particulière pour un panorama pris l'hiver dernier dans une vallée du Jura enneigée, les conditions étaient tout bonnement extraordinaires ce jour-là.neigeLe matériel, c’est bien ! Mais l’œil du photographe, c’est mieux ! Alors selon vous comment peut-on le développer ?Je ne sais pas si ce sens peut se développer mais je suppose que d'analyser les photos d'autres photographes par exemple, permet d'élargir sa vision d'une scène ou d'un lieu et paradoxalement d'en travailler une vision plus personnelle. Acquérir et maîtriser les bases de la composition me paraît également essentiel dans toutes démarches photographiques.Êtes-vous autodidacte ou avez-vous suivi des cours ? Est-ce nécessaire pour faire de belles photos ?natureJe suis un parfait autodidacte, mes connaissances sont le fruit de lectures et de recherches dans la littérature (très fournie sur le sujet) ou sur internet. Il existe plein de photographes talentueux qui n'ont jamais suivi le moindre cours. (Voir par exemple le Guide de la photo numérique)Que souhaitez-vous apporter ou quelles émotions avec vos photos souhaitez-vous faire transparaître ?Finalement, je photographie égoïstement car ce qui prime pour moi, c'est de réaliser des photos qui me plaisent avant tout. Dans un deuxième temps, si mon travail plaît à d'autres personnes alors c'est parfait et me motive à continuer et à aller plus loin. L'émerveillement est un sentiment que j'aimerais pouvoir faire ressentir au travers de mes photos.Vous faites partie du collectif Bouts de planète, pouvez-vous nous présenter ce site et cette activité ?Ce collectif regroupant 6 photographes a été créé sous l'impulsion de Vincent Favre, photographe talentueux et généreux qui nous a tous réunis dans cette aventure. Nous avons en commun une passion pour la photographie de paysages et la fréquentation d'un forum de photographie nature francophone renommé. Notre désir est de partager une sélection de nos meilleures images prises en différents endroits de notre planète.Comment voyez-vous la suite de votre aventure en tant que Photographe ?Je ne projette rien de particulier, j'ai juste envie de continuer à faire les photos qui me plaisent et à expérimenter différentes techniques.Pouvez-vous nous donner votre actualité à venir, exposition, reportage, voyage, livre, etc. ?ecosseJe vais exposer dans le cadre du 12ème Festival International de la Photo Animalière et de Nature de Montier-en-Der. Nommée Pose du Temps, cette exposition sur le thème du paysage en pose longue sera composée de 17 tirages 50x75cm et de 3 tirages panoramiques de 57x120cm tirés sur papier Ilfoflex, en collaboration avec la maison Ilford, par le laboratoire Diaprint à Marly.J'ai également un projet de livre en discussion avec un éditeur mais je ne peux pas vous en dire plus pour le moment.Pour finir, avez-vous une remarque à faire sur le site Photovore.fr et aux lecteurs ?Je ne connaissais pas Photovore et je dois dire que j'ai été séduit par sa simplicité d'utilisation et son contenu. Je tiens à vous remercier pour l'intérêt porté à mon travail et souhaite un bel avenir à ce webzine sur la photo numérique.Merci Olivier de nous avoir consacré un peu de ton temps, c'est avec plaisir que nous avons pu réaliser cet interview avec un photographe talentueux, nous te souhaitons bonne continuation dans tes différents projets photographiques et surtout, bonne photo ;)Voir le site d'Olivier Seydoux, mais aussi celui du collectif Bouts de planète.




Avatar de P h o n a l y s
17 nov. 2008 à 22h23
Super fan !
Dans tous tes domaines de photo on retrouve des cadrages au top et les sens du détail et de la perfection.

DAvid
1  + -

Laissez votre commentaire

?
Merci d'éviter le langage SMS, de rester courtois, et de soigner votre écriture !

8):'(:$:((a):D$$:x:)oO:p:\;)Dx

Poster mon commentaire

All-I

Compression des images indépendamment les unes des autres pour faciliter le montage