La photo de paysage par Christophe CARLIER

Imprimer l'actualité Voir le flux RSS Envoyer cette actualité par email
Commentaires3

Publié le 30/10/2008

Amoureux de la photo des paysages et des grands espaces, voici une nouvelle interview du photographe Christophe CARLIER. Membre du collectif Bouts de planète, Christophe nous dévoile sa passion pour la photographie…Bonjour Christophe, alors la photo, une réelle passion, comment est elle née ?J’ai eu mon premier contact avec la photo, plus jeune avec mon grand-père maternel qui ne quittait jamais son vieux reflex Pentax pour réaliser les portraits de la famille. A cette époque j’aimais mettre l’œil derrière le viseur de l’appareil de Pépé ! Puis mon intérêt pour la photo s’est endormi pendant presque 15 ans. J’ai repris goût pour la photo lorsque je me suis découvert une véritable passion pour la randonnée dans les grands espaces (si possible en autonomie et sur plusieurs jours, afin de faire de vrai break avec la vie parisienne). C’est lors de ces randonnées que je me suis mis à photographier les paysages qui croisaient mon chemin, au départ avec des jetables, puis avec un petit compact numérique. Et puis il y eu le déclic. La photographie est devenue une passion lorsque j’ai découvert les photos de photographes anglo-saxons comme Adam Burton… A partir de ce moment là, je me suis dit « ses photos sont exceptionnelles, il faut que j’essaie d’arriver à faire pareil. »Pourquoi la photographie de paysage semble de plus en plus réservée à une élite ?Je ne pense pas que la photographie de paysage soit réservée à une élite. Aujourd’hui, cette discipline est pratiquée par un très grand nombre, surtout depuis l’arrivée du numérique, et de reflex numériques abordables (j’en suis l’un des nombreux exemples). Le fait est que pour sortir du lot, il faut essayer de produire des photos vraiment exceptionnelles presque irréalistes, c’est ce que j’essaie de faire, mais il y a encore du travail !Quels matériels photos utilisez-vous et pourquoi ce choix ?Côté matériel, je n’ai jamais travaillé en argentique, je suis un pure produit numérique ! Le numérique a changé la manière de faire de la photo, et l'a surtout démocratisée. Aujourd’hui, tout le monde peut prendre une photo, la traiter à la maison et l’imprimer seul, alors qu’avec l’argentique, cela était un peu plus compliqué. J’utilise depuis peu un Nikon D700 avec un grand angle fixe Nikkor 20mm f2,8. Je réalise 90%, voire plus, de mes photos au grand angle ; le reste est souvent réalisé au 50mm f1,8. J’utilise cette focale surtout en forêt. J’ai choisi le D700 pour le retour des sensations 24x36 : mettre l’œil derrière le viseur d’un 24x36 me rappelle mon enfance lorsque je mettais l’œil derrière le viseur du reflex de grand-père, et aussi et surtout pour le plaisir d’utiliser les merveilleuses petites focales fixes.Avant le D700, j’ai utilisé les reflex Fuji S3 Pro et S5 Pro, deux très bons reflex à la dynamique imbattable et au meilleur rendu de couleurs et de textures (surtout pour le S3 Pro, qui reste le meilleur reflex de ce point de vue, même aujourd’hui). J’associais ces reflex (que je possède toujours) avec le zoom grand angle Sigma 10-20mm, qui possède certainement l’un des meilleurs rapports qualité/prix du marché. Je possède également un zoom 70-300 et une focale fixe 100mm macro que j’utilise très rarement.Existe-il un ou des boîtier(s) reflex et des objectifs idéals pour la photo de paysage ?Aujourd’hui, je dirais que n’importe quel reflex du marché, y compris les reflex d’entrée de gamme, associé à un grand angle et mieux à un zoom ultra grand angulaire fournissent de très bonnes photos jusqu’à 400 ISO. Plus l’on va monter en gamme et plus le confort d’utilisation et la qualité dans les hauts ISO augmenteront. Les 24x36 numériques sont dans cet exercice les meilleurs, maintenant il faut relativiser… moi par exemple je prends la plupart de mes photos à 100 ou 200 ISO et sur trépied ! Alors… Le plus important est le regard que l’on va porter sur ce que l’on veut photographier.Quels matériels informatiques, accessoires, logiciels, utilisez-vous lors de vos reportages ?J’utilise un pc portable, car peu encombrant, associé à Photoshop CS3 pour les traitements de mes photos. Côté accessoire, un trépied  SliK Sprint Pro GM : il est léger et peu cher, avec une rotule Manfrotto 484 qui possède les mêmes avantages que le trépied. Ensuite, une télécommande filaire pour les poses longues sur trépied, des filtres Cokin dégradés gris neutre, le plus souvent le P121S, et de temps en temps, un filtre polarisant. Quand je pars en voyage ou en randonnée j’aime partir léger, donc généralement je pars uniquement avec le grand angle sur le reflex, les filtres, le trépied et la télécommande, ceci permet une plus grand mobilité et oblige à travailler ses cadrages.Pourquoi le trépied est il autant indispensable dans cette discipline photographique ?Le trépied est indispensable pour plusieurs raisons : la première, pour obtenir l’image la plus nette possible ; il ne faut pas que votre reflex bouge lors du déclenchement. Ensuite, pour obtenir des photos aux rendus particuliers avec des lumières qui sortent de l’ordinaire, il faut sortir avant le lever du soleil ou attendre la fin de journée. Dans ces deux cas, la lumière n’est pas suffisante pour pouvoir photographier à main levée. On rentre ainsi dans le domaine de la pose longue, uniquement réalisable sur trépied, et aux rendus souvent surréalistes !Comment travaillez-vous vos photos pour obtenir des expositions parfaites ?Je ne fais rien de particulier ! En général, je travaille en priorité ouverture avec le filtre Cokin P121S, l’appareil faisant le reste. Ensuite à la maison et avec CS3, je vais déboucher les ombres et récupérer les hautes lumières. Ce travail est moins important avec les reflex Fuji et leur grande dynamique : les Jpg directs de ces boitiers sont souvent aussi bons que les raws d’autres boitiers dans ce domaine.De photographe amateur à photographe professionnel, comment peut-on franchir le pas ?Pour le moment, je suis toujours amateur, alors … Je n’ai pas encore réussi à franchir le pas ! Je ne pourrais pas vraiment vous éclairer sur ce point. Deux certitudes tout de même : faire beaucoup de sacrifices et consacrer 80% de son temps, voir plus, à essayer de vendre ses photos.Quels sont vos plus beaux souvenirs et votre photo préférée ?Mes meilleurs souvenirs en photo ? je dirais qu’il y en à trois. Le premier fut passé sur la plage d’Etretat où j’ai enfin réalisé une série de poses longues au coucher de soleil de cet extraordinaire lieu. Le Deuxième : la découverte de la Guadeloupe et de ces incroyables couleurs et lumières (sa douceur de vivre aussi !). Enfin le troisième, le désert Algérien, les régions du Hoggar et des Ajjers sont vraiment exceptionnelles, une ambiance hors du commun, le silence, les Touaregs et ces paysages irréels !Le matériel, c’est bien ! Mais l’œil du photographe, c’est mieux ! Alors selon vous comment peut-on le développer ?Du bon matériel, il est facile de s’en procurer et aujourd’hui sans se ruiner. Pour l’œil, je vais vous parler de mon cas. Dans un premier temps, j’ai essayé de faire comme les grands ! Je l’ai dis plus haut, j’ai regardé les photos d’Adam Burton et essayé de faire pareil. Je pense qu’avant de faire, il faut savoir ce que l’on veut obtenir. Ensuite, se renseigner sur comment le faire, et s’exercer dans le cadrage, dans la recherche de lumière particulière… Savoir observer et revenir plusieurs fois au même endroit pour obtenir ce que l’on veut. L’œil viendra avec l’expérience.Que pensez-vous et quel regard avez-vous sur la photographie d’aujourd’hui ?La photographie actuelle est d’une richesse exceptionnelle, ceci est due à l’arrivée du numérique, qui a démocratisé la photo, pour son plus grand bien ! La photo n’est plus réservée à une certaine élite. Je pense que c’est un bien et en même temps un mal : les gens se déplacent souvent dans des lieux juste pour pouvoir prendre la photo pour dire j’y étais et puis s’en vont, sans vraiment observer ce qui se passe autour. Nos souvenirs ressemblent bien trop souvent à des catalogues de tour opérateurs. Aujourd’hui, j’admire le travail d’Adam Burton , mais ça vous le savez déjà, mais aussi celui de Patrick Desgraupes, un photographe que j’admire pour sa recherche photographique, sa patience et son sens du détail.Êtes-vous autodidacte ou avez-vous suivi des cours ? Est-ce nécessaire pour faire de belles photos ?J’ai appris la photographie seul, j’ai juste appris à observer ce qui m’entoure. Et surtout, j’ai tout de suite su ce que je voulais faire en photo, mes recherches ont donc été très ciblées.Avez-vous déjà rencontré des problèmes ou avez-vous été confronté à des situations atypiques ?Les problèmes sont souvent liés pour ma part à la météo, et l’absence de belle lumière. Rien de bien grave, mais qui oblige bien souvent à revenir sur les lieux plusieurs fois pour obtenir ce que l’on veut. Un autre problème, est que j’adore les poses longues en bord de mer au point où il m’arrive souvent de rester jusqu’à la nuit totale perché sur un rocher ! Alors quand vient le moment de ranger le matériel et de retourner à la voiture et que j’ai oublié la lampe frontale cela devient compliqué ! Il m’arrive aussi, toujours dans ces conditions, de ne pas faire suffisamment attention à l’importance des vagues et de prendre des douches salées, jusqu’à maintenant le matériel a toujours résisté, je croise les doigts !Quels sont vos terrains de photographie préférés, ceux qui vous inspirent ?Les grands espaces sauvages  où l’activité humaine est inexistante ! C’est pour cela que j’aime le désert, les hauts plateaux du Vercors. Mais aussi les côtes de notre beau pays et les ambiances matinales si particulières en forêt. Il y a encore tellement d’endroits à voir alors la liste ne peut que s’agrandir !Que souhaitez-vous apporter ou quelles émotions avec vos photos souhaitez-vous faire transparaître ?Je ne sais pas si j’y arrive, mais je voudrais arriver à montrer au plus grand nombre que le paradis se trouve sur terre et qu’il faut le préserver. Pour le moment nous n’avons pas encore trouvé mieux que notre planète alors respectons là !Vous travaillez pour le collectif Bouts de planète, pouvez-vous nous présenter ce site et cette activité ?Ce collectif est la rencontre de six passionnés de photographie de paysages ayant envie de faire avancer cette discipline artistique en France, en regroupant les plus belles photos de chacun. Dans le but de faire ce qui se fait dans les pays anglo-saxons.Comment voyez-vous la suite de votre aventure en tant que Photographe ?J’espère vivre un jour de la photographie. J’aimerais réaliser une exposition et sortir un livre photo sur la Guadeloupe ou sur le désert Algérien. Continuer à voyager et de découvrir notre planète.Pouvez-vous nous donner votre actualité à venir, exposition, reportage, voyage, livre, etc. ?Pour le moment rien de très précis.Pour finir, avez-vous une remarque à faire sur le site Photovore.fr et aux lecteurs ?Tout d’abord, un grand merci à vous de m’avoir invité pour cette interview. Photovore est un site que j’ai découvert avec les autres membres du collectif de Bouts de Planète. Le site est très esthétique et une très bonne source de renseignements pour les passionnés de photo. Le site ne pourra qu’avoir un grand succès, le travail sérieux est toujours prolifique ! Encore un grand merci pour l’intérêt que vous portez sur mon travail.Merci Christophe pour ces commentaires et cette interview, nous sommes très heureux d'avoir pu réunir l'ensemble du Collectif Bouts de planète.Merci à Xavier JAMONET, Olivier SEYDOUX, Samuel BITTON, Vincent FAVRE, Emmanuel BOITIER et vous même Christophe pour votre contribution et votre sens du partage ;)A bientôt pour de nouvelles aventures !Voir le site de Christophe CARLIER et celui du Collectif Bouts de planète ou vous découvrirez de magnifiques paysages.




Avatar de Anthony
1 nov. 2008 à 18h59
Belle interview d'un excellent photographe paysagiste. C'est une heureuse découverte, à la fois enrichissante et à la fois motivante. Bravo à Christophe pour toutes ces superbes photos. @++
1  + -
Avatar de Bernard
2 nov. 2008 à 08h22
Excellent interview avec des questions qui sortent des sempiternelles rengaines !
Photographies de très belles qualités esthétiques et techniques !

Merci pour cet article. Un tutoriel peut aider les apprentis photographes de paysages ici:

http://www.histoiresdevoir.com/2008/10/31/tutoriel-10-points-cles-pour-reussir-vos-paysages/
0  + -
Avatar de Isabelle
17 févr. 2014 à 04h03
Wow!
Magnifique photos!
J'ai tombé sur ce site au hasard... J'envisage m'acheter un nouvel appareil photo et je suis indécise... La grande question, Canon ou Nikon..
J'aimerais tellement faire de belles photos comme vous! :) Merci de partager
0  + -

Laissez votre commentaire

?
Merci d'éviter le langage SMS, de rester courtois, et de soigner votre écriture !

8):'(:$:((a):D$$:x:)oO:p:\;)Dx

Poster mon commentaire

All-I

Compression des images indépendamment les unes des autres pour faciliter le montage