[Interview] Sébastien Santarelli : "Eliminez ce qui n'est pas remarquable !"

Imprimer l'actualité Voir le flux RSS Envoyer cette actualité par email
Commentaire0
[Interview] Sébastien Santarelli :
Comme chaque semaine, Photovore.fr vous propose de découvrir le travail d'un photographe dont les clichés ont particulièrement plu à notre équipe. Place à l'interview de la semaine !


Sébastien SantarelliJeune photographe bruxellois qui fêtera bientôt ses 27 printemps, Sébastien Santarelli multiplie les activités photographiques. Entre des reportages informatifs, des prises de vue lors de concerts, les photos de mariage, les portraits et des travaux plus personnels, ce passionné aime se faire oublier pour mieux saisir l'instant - heureux, de préférence.

 

D'où vient votre passion pour la photographie ? Avez-vous eu un élément déclencheur, un artiste, une photo qui vous a marqué ?

Un cadeau lors de mes 7 ans, un petit compact argentique, focale fixe avec lequel j’ai pris goût à immortaliser des instants, à tirer des portraits. Par la suite, j’ai sauté sur mon premier numérique à 17 ans, un 2 millions de pixels Nikon qui m’avait coûté mes économies. Je cherchais inlassablement à me démarquer des autres au point de vue des photos que je prenais. Utiliser mon compact à fond et chercher le cadrage qui me différenciera étaient mes deux objectifs principaux : je pense que c’est à ce moment que l’on peut situer la naissance de ma passion pour la photographie.

Quel est votre parcours jusqu'à aujourd'hui ? Depuis quand pratiquez-vous la photographie de manière professionnelle, intensive ?

J’ai commencé en 2008 avec mes premiers reportages rémunérés. J’avais acquis mon reflex Canon, quelques optiques dignes de ce nom et publiais régulièrement des images de concerts, sports, événements ayant lieu dans ma région. On m’a assez vite demandé de réaliser des reportages : ma principale difficulté a été de mettre un prix sur mes services mais ma formation en management m’y a bien aidé. Mon activité n’a cessé de croître depuis lors et je suis indépendant (auto-entrepreneur) depuis 2011. Je réponds rarement "non" à une demande, j’adore explorer de nouveaux horizons, avoir de nouveaux défis et satisfaire de nouveaux clients.

Vous travaillez fréquemment dans le cadre de commandes. Quel type d'événements ou de demandes vous apporte le plus de satisfaction personnelle ?

Les mariages sur lesquels on me laisse carte blanche. Daisy et Gauthier ont été les premiers à me faire entièrement confiance, à me dire "tu as carte-blanche" et suite à leur mariage, j’ai vraiment senti un pic dans la demande, senti que c’est dans ce cadre-là que je m’exprimais le mieux. J’adore saisir des images sur le vif, prendre des images inattendues, des cadrages différents, des moments volés.

Quelles sont vos influences, vos inspirations ? Hors commandes, quels sont vos sujets de prédilection ?

Hors commande, j’aime prévoir une séance de portraits (http://fr.wikipedia.org/wiki/Portrait#Photographique) suite à une idée que j’ai eu en passant dans un endroit. Certains endroits me plaisent, m’interpellent, je vois une photo à y prendre avec un(e) modèle et je planifie ! La dernière séance que j’ai faite était le fruit de ce type d’inspiration, et ça m’apporte beaucoup de satisfaction.
Pour ceux qui m’inspirent, je pense à Frédéric Swennen, Benjamin Brolet, Bert Stephani, et j’en passe. De chouettes photographes, sympas, qui bloguent, qui partagent et qui savent saisir l’instant !

Avec quel type de matériel travaillez-vous ? Avez-vous des manies de photographe ?

J’ai presque en permanence un compact Leica sur moi, pour saisir les instants du quotidien, les scènes qui m’interpellent tout au long de mes journées. Ce compact a une très chouette qualité optique, une bonne réactivité, une grande ouverture. Bref, c’est le compagnon idéal quand je ne suis pas en sortie photo mais que je souhaite pouvoir garder trace de certaines vues sans devoir me promener avec un sac à dos.

Pour mes reportages, je travaille avec du Canon pro. J’ai d’abord préféré les objectifs Sigma pour leur rapport qualité-prix mais maintenant, je privilégie les focales fixes en Canon. C’est vraiment le style d’images qui me plait, vers lequel je souhaite me diriger.

Pour ce qui est des manies, je pense être ce qu’on peut appeler un maniaque du back-up ! Deux copies physiques dans des lieux différents et une copie distante sur un espace de stockage en ligne est ma règle d’or. Dès que je rentre d’un mariage, quelle que soit l’heure, je recopie mes cartes sur mon PC, et lance la procédure de back-up. Je pense qu’avec les outils accessibles aujourd’hui, il n’est plus raisonnable pour un photographe pro de ne pas se protéger contre ces risques de pertes de données.

Pratiquez-vous la retouche photo, et quels sont vos petits "trucs" ?

Pour moi, elle fait partie du cycle de mes photographies, mon travail de photographe se termine lorsque les images sortent de Lightroom. Petits trucs ? J’ai dernièrement donné un workshop photo dans mon ancienne université, j’ai répété aux étudiants présents plusieurs fois le conseil suivant : triez, triez et triez vos images avant diffusion. Je pense que c’est le meilleur truc que je puisse donner à quelqu’un qui voudrait rendre son travail remarquable : élimine ce qui ne l’est pas.

Si vous deviez nous présenter la photo que vous préférez ou dont vous êtes le plus fier, et nous expliquer pourquoi vous l'aimez tant :

Sébastien Santarelli

Toujours difficile de sortir une seule photo dans les milliers qui traînent sur mes disques durs. Celle-ci est un beau souvenir. J’avais 20 minutes pour réaliser cette séance de portrait du couple de mariés. Ils préféraient passer du temps avec leurs amis plutôt que de poser devant mon objectif, et je les comprends. Je les ai guidés, me suis laissé aller dès la première minute et ces quelques images qui étaient a priori destinées à faire plaisir aux parents ont servi de base à la conception de leur carton de remerciement et ont servi de photos de profil Facebook à la mariée ! Une belle satisfaction donc !

Vous assurez des photographies de concerts : quels conseils donneriez-vous à nos lecteurs qui souhaiteraient immortaliser les spectacles auxquels ils assistent ?

1) Demander une accréditation avant le concert, ça évite les réactions négatives des artistes, et ça permet souvent d’accéder à des points de vue exclusifs.
2) Rester discret : par respect pour les autres photographes présents et pour les spectateurs.
3) Pas de flash, jouer avec l’ouverture, connaître les limites de son matériel (sensibilité) et shooter en RAW. J’ai déjà pris de supers chouettes photos avec un compact lors de concerts, il faut juste le mettre en manuel et cadrer juste.

Quels sont vos projets photographiques pour 2013 ?

Explorer davantage les portraits, j’ai le sentiment de pouvoir encore avancer pas mal de ce côté. Je continue à avancer dans les techniques d’éclairage, ce qui me sert pas mal sur les mariages également.
Le gros projet 2013 sera certainement ma première exposition à Mons (Belgique, à 45 min de Lille). J’y avais déjà pensé, déjà eu des propositions mais je pense que c’était encore un peu tôt. Ici on m’a proposé un chouette lieu, un thème sur lequel je me sens à l’aise et pour lequel j’ai des images à présenter, je vais donc mettre cela en place sous peu, plus d’infos sur ma page Facebook tout bientôt ! Un tout grand merci pour ces quelques minutes consacrées à mon travail.

Quelques clichés réalisés par Sébastien Santarelli

Une large palette de clichés signés Sébastien Santarelli est disponible sur sa page Facebook. N'hésitez pas à consulter son site (http://santarelli.be/index.html) pour découvrir d'autres séries de photographies ! En attendant, voici quelques exemples de son travail :

Sébastien Santarelli Sébastien Santarelli

Sébastien Santarelli Sébastien Santarelli

Sébastien Santarelli Sébastien Santarelli

Pour découvrir le travail d'autre photographes, n'hésitez pas à consulter notre rubrique Interview Photographes.





Laissez votre commentaire

?
Merci d'éviter le langage SMS, de rester courtois, et de soigner votre écriture !

8):'(:$:((a):D$$:x:)oO:p:\;)Dx

Poster mon commentaire

Photo de Laure Renouard

Article de Laure Renouard

Publié le 09/04/2013

"Je veux une vie en forme de sable dans les mains" (Boris Vian)

All-I

Compression des images indépendamment les unes des autres pour faciliter le montage