[Interview] Payfu : "tout le monde peut être beau sur une photo"

Imprimer l'actualité Voir le flux RSS Envoyer cette actualité par email
Commentaire0
[Interview] Payfu :
L'interview de la semaine revient aujourd'hui, avec un photographe passionné par les portraits, et répondant à l'original surnom de Payfu. Apprenez-en un peu plus sur lui au travers de ses oeuvres et des quelques questions que nous lui avons posé.
 
Passionné depuis l'enfance par la photographie, Payfu a décidé que récemment de devenir professionnel. Libre dans sa créativité, il cherche à mettre en lumière la beauté de chacun grâce à la magie de son objectif. Pour lui, tout le monde peut être beau en photo. Il nous parle donc aujourd'hui de cette passion pour la photographie et de ce qui l'anime dans son travail au quotidien. Rencontre avec le vampire-photographe...
 
D'où vient votre passion pour la photographie ? Quelle place prend-elle aujourdíhui dans votre vie ?
 
Alors que j'étais gamin, je suis tombé sur la photo de Dorothea Lange "Migrant Mother" et je me suis retrouvé littéralement hypnotisé par ce cliché. C'était la première fois, en voyant cette femme marquée par la vie, que je réalisais à quel point une "simple" image pouvait avoir plus de poids que les mots. C'est comme autodidacte que j'ai appris la photographie. Cependant, l'exercice de cette dernière est venu plus tard car je travaille dans les métiers du web comme chef de projet depuis près de 15 ans et je désire pouvoir faire la photographie que j'aime sans contrainte. Je me suis tout de même mis sous le statut d'auto-entrepreneur afin de garder une activité secondaire.
Aujourd'hui, la photographie occupe une bonne partie de mes pensées et de mon temps, je suis toujours en train de développer et élaborer de futurs projets.
 
Qu'est-ce qui vous inspire pour vos clichés ? D'où provient votre inspiration pour réaliser vos photographies ?
 
Je suis très cinéphile et je passe beaucoup de temps à décortiquer et à analyser les plans, les lumières et en particulier la lumière des vieux films en noir et blanc que je trouve géniale. Je suis aussi un grand enfant et j'aime réaliser de temps à autres des mises en scène un peu décalées comme cette jeune femme un peu paumée dans sa cuisine, cette petite fille perdue au milieu de la forêt avec de sombres regards en arrière-plan ou un lecteur de "Rencontre du Troisième Type" à qui il arrive de drôles de choses. J'aime aussi réaliser quelques compositings.
Le regard a également une place prépondérante : dans 90% de mes portraits, les modèles fixent l'objectif. Non pas qu'un regard fuyant soit inintéressant mais plus qu'un regard c'est une âme que je veux voir.
 
 
J'aime également suivre la nouvelle génération de photographes dans des domaines très variés, pour n'en citer que quelques-uns : Dave Hill dans ses réalisations publicitaires, Benjamin VonWong avec son imagination et sa bonne humeur, Philippe Echaroux et sa simplicité, Roméo Balancourt et ses superbes portraits de stars ou encore Joel Grimes et ses compositings. Oh la la, je vois que je n'ai cité que des hommes, je vais donc citer également quelques talents féminins comme Sue Bryce ou Melissa Rodwell.
 
Nous pouvons remarquer sur votre site que vous ajouter systématiquement une description à vos photos, et que vous publiez des articles explicatifs et des making-of de vos shootings sur votre blog. Partager vos expériences et votre démarche photographique est important pour vous ?
 
Oui ! Souvent quand on se balade sur les galeries de certain(e)s photographes, on découvre un travail que l'on interpréterait comme élitiste avec des modèles magnifiques et sans défaut. Vu de l'extérieur une personne lambda peut vite se sentir intimidée voire écrasée par tant de perfection. Mon but est de faire comprendre au plus grand nombre que réaliser un shooting est fun et accessible à tous : pas besoin d'être enregistré chez Elite Model et d'avoir défilé sur un podium pour avoir de belles images de soi, n'importe qui peut se faire tirer le portrait. De plus, je lutte contre cette idée qui voudrait que la femme (en particulier) doit-être parfaite, je veux prouver que n'importe qui peut être beau sur une photo, que ce soit une simple lycéenne comme Fiona ou Alicia, une jeune femme comme Marie ou un homme comme Dominique qui a perdu un oeil.
 
Et ce nom d'artiste, Payfu, a t-il une signification particulière ? Comment l'avez-vous trouvé ?
 
Payfu (prononcer paillefou) est un personnage créé par un célèbre mangaka. C'est un jeune vampire qui, comme tout vampire, se doit d'être mauvais et méchant, mais qui découvre à ses dépends qu'il y a bien plus méchant que lui... les hommes. Je lui emprunte son nom depuis une quinzaine d'années également.
Bref, sous mes aspects bourru et un peu froid, je suis en réalité une personne plutôt cool et très sociable.
 
Pouvez-vous nous parler de vos projets pour l'avenir ?
 
J'ai mille et un projets en préparation, mais pour n'en citer qu'un seul : j'aimerai lancer un projet du genre "Help Portrait" car je crois qu'il y a plus de plaisir à donner qu'à recevoir.
 
Alicia par Payfu
 
Que pouvons-nous vous souhaiter pour le futur ?
 
Encore plus de créativité et plus de temps !
 
Et pour terminer ?
 
Je le répète : tout le monde peut être beau sur une photo.

La sélection de Payfu

Retrouvez ci-dessous quelques clichés de Payfu, et pour l'ensemble de son travail, ce sera directement sur son propre site : payfu.fr.
 
Alone, Payfu
Close Encouter, PayfuLilia, by Payfu
Marie, by PayfuRemi, Payfu
Fraterie par Payfu




Laissez votre commentaire

?
Merci d'éviter le langage SMS, de rester courtois, et de soigner votre écriture !

8):'(:$:((a):D$$:x:)oO:p:\;)Dx

Poster mon commentaire

Photo de Ariane Journois

Article d'Ariane Journois

Publié le 17/07/2013

Les escaliers de la Butte sont durs aux miséreux, les ailes du Moulin protègent les amoureux.

All-I

Compression des images indépendamment les unes des autres pour faciliter le montage