Interview David Rochas : "la photographie m'est apparue comme un moyen évident de partager mes expériences"

Imprimer l'actualité Voir le flux RSS Envoyer cette actualité par email
Commentaire0
Interview David Rochas :
Férus de photographie, on est mardi aujourd'hui ! Et sur Photovore.fr, cela signifie que c'est le jour de l'interview de la semaine. Alors découvrez sans plus attendre le photographe qui est à l'honneur de cette nouvelle édition. Et si vous aussi, vous désirez partager votre travail avec nous, n'hésitez pas : contact@photovore.fr.

David RochasDavid Rochas est ce que l'on pourrait appeler un photographe aventurier. Après s'être ennuyer dans un travail pas vraiment fait pour lui, il décide de partir découvrir notre jolie planète. Et de cette rencontre est née une véritable passion pour la photographie, qui devient un moyen de partager ses expériences, émotions et souvenirs. Rencontre avec David Rochas...

Crédit Photo portrait ci-contre : Hugo Hennequin (hugohennequin.weebly.com)

 

Comment votre passion pour la photographie est-elle née ? Quel type de photographie préférez-vous réaliser ?

Quand j'étais tout petit, je regardais des revues et des documentaires sur le monde animal. Toute mon enfance, j'ai voulu les filmer ou les photographier pour être au plus près d'eux. J'ai même pendant très longtemps voulu devenir biologiste ou vétérinaire mais sans jamais en parler à personne, ou très peu.

Puis, à l'adolescence, c'est le temps des désillusions. Les études étaient trop longues et l'argent à la clé pas suffisant pour vivre, en tout cas c'est ce que j'entendais tout autour de moi. J'ai fini par monter mon entreprise à l'age de 19 ans avec l'aide de mon père. J'ai mis 2 ans à m'apercevoir que ce n'était pas vraiment fait pour moi. Depuis, j'ai énormément freiné mon activité, ce qui me laisse beaucoup de temps libre. Durant l'année 2009, j'ai commencé à voyager un peu partout en Europe avec des amis. Très vite, j'ai eu envie de partager mes expériences et la photographie m'est apparue comme un moyen évident de le faire.

Aujourd'hui, je suis surtout spécialisé dans la photographie de nature. Me retrouver au milieu de nulle part, avec comme seul bruit celui du vent et des oiseaux est devenu mon activité favorite. Mais je suis ouvert à tous les autres styles de photographie ! J'apprécie tout particulièrement le lightpainting, qui me permet de créer une ambiance totalement différente de celle de l'endroit où je me trouve.

Lightpainting David Rochas

Quel est votre parcours jusqu'à aujourd'hui ? Depuis quand pratiquez-vous la photographie de manière intensive ?

En juillet 2010, j'ai fait l'acquisition de mon premier reflex, un Pentax K-x, sur lequel j'ai pris l'habitude de « shooter » tous les jours. Depuis j'ai fait pas mal de chemin tout en essayant différents matériels et styles de photo. La photo de nature n'est devenue ma principale activité que depuis mon dernier voyage. Je suis d'abord passé par la photo de rue, le Lightpainting et les portraits de voyage.

Vous semblez avoir commencé à partager votre travail photographique depuis le début de votre tour du monde. En quoi ce voyage a modifié votre activité photographique ?

On ne peut pas vraiment appeler ça un « tour du monde ». J'ai voyagé dans beaucoup de pays ces trois dernières années. Jusqu'en Janvier 2012, je rentrais chez moi de temps en temps - surtout pour le travail. Puis je suis parti en visa vacances-travail en Australie avec mon ami Hugo lui aussi photographe. Plusieurs mois plus tard, j'ai fait la même chose en Nouvelle-Zélande avec Anna, ma petite amie. Pendant un an et demi, j'ai passé le plus clair de mon temps à penser à la photo. Il y avait même des périodes (qui pouvaient durer quelques semaines) où mes journées étaient organisées en fonction des différentes luminosités !

Quelles sont vos influences, vos inspirations, mais surtout quels sont vos sujets de prédilection ?

Je n'ai pas d'influences particulières, j'ai surtout flâné par-ci par là sur la toile et découvert quelques photographes comme Dan Ballard ou Alexandre Deschaumes dont je suis le travail régulièrement. On peut dire que mon inspiration vient surtout des sites de partage de photos et des revues comme National Geographic - que je dévore depuis toujours. Je suis aussi un passionné de cinéma - les films fantastiques sont une vraie mine d'or !

Je me souviens de la première fois que je me suis retrouvé nez à nez avec un Koala : je l'ai suivi tout en le photographiant, lui se laissait faire et posant comme s'il savait ce que je voulais de lui. Au bout d'une heure, il en a eu marre de tous ces clic-clacs et s'en est retourné en haut de son eucalyptus. Les animaux sont des sujets vraiment fascinants !

Koala David Rochas

Mon autre sujet de prédilection est de faire poser ma petite amie (et moi-même souvent) devant les plus beaux paysages qui nous sont offerts. Il faut bien des photos-souvenir non ?

Quel type de matériel utilisez-vous ? Avez-vous des petites manies de photographe ?

J'ai un Nikon D700 sur lequel un 17-35mm et un filtre polarisant sont tout le temps fixés. On retrouve dans mon sac un 70-200mm avec son doubleur, un 50mm et un objectif macro de 90mm. Quelques filtres, un déclencheur, un très bon trépied et le tour est joué!

Comme je suis très fainéant, il y a quelque chose que je fais et que la plupart des photographes appellerait une hérésie : je tiens mes filtres dégradés à la main ! L'utilisation du porte-filtre étant une opération beaucoup trop longue et trop contraignante à mon goût !

Pratiquez-vous la retouche photo ? Si oui, quels traitements et techniques appliquez-vous à vos photographies ?

Oui, mais je parle plutôt de développement numérique. J'utilise Adobe Lightroom et surtout la suite nik softwares qui a des automatismes formidables ! Parfois, il m'arrive d'enlever un poteau ou un touriste qui s'est glissé dans mon cadre sans que je m'en aperçoive mais je ne vais jamais plus loin que ça.

Si vous deviez choisir votre photo préférée, laquelle donneriez-vous ? Et pourquoi ?

Elle a été prise pendant une randonnée dans les montagnes en Nouvelle-Zélande  au « Fiordland National park ». Arrivant près des sommets enneigés, les glaciers fondaient en cascades et formaient dans la roche des piscines couleur turquoise. N'ayant pas pris de douche depuis quelques jours, ma petite amie et moi-même décidâmes de nous baigner nus, dans l'un de ces petits bassins. Avec les montagnes enneigées en fond, on peut voir au premier plan une jolie fille ne regardant pas l'objectif, les cheveux longs et bouclés descendant jusqu'en bas du dos et seulement cette dernière partie plongée dans l'eau glacée. A mon grand regret, je n'ai pas son autorisation pour la publier... même pas sur mon site !

En tant qu’autodidacte, auriez-vous un conseil à donner à nos lecteurs qui voudrait se lancer seul dans la photographie ?

Du travail ! Encore et encore ! Tous les jours ! N'importe quel reflex datant de moins de 5 ans fera l'affaire. N'ayez pas peur d'acheter du matériel d'occasion, surtout pour des objectifs. Il faut lire des articles sur internet et dans des revues spécialisées (ou pas), s'intéresser à tous les courants, trouver à qui en parler, donner ses clichés à la critique, être en recherche perpétuelle de nouveaux sujets, se forcer à sortir dès qu'on a du temps et par tous les temps, mais surtout, il faut s'amuser à le faire !

Quels sont vos projets photographiques pour 2013 ?

Dès que je rentre chez moi, je veux me replonger dans un style qui me tient à cœur : l'urbex. J'aimerais aussi m'inscrire dans un club photo afin de me perfectionner auprès de photographes plus expérimentés. Je vais essayer d'exposer quelques travaux dans ma région. Petit à petit, j'espère faire de la photographie mon métier. D'ailleurs, j'ai récemment couvert un festival de culture alternative en Nouvelle-Zélande et cette ambiance festive m'a beaucoup plu ! Je reste néanmoins ouvert à toute nouvelle opportunité !

Quelques clichés de David Rochas

Pour découvrir l'ensemble de son travail, vous pouvez visiter son site Internet (http://www.davidrochas.com) ou sur sa page Facebook (https://www.facebook.com/DavidRochasPhoto).

Encore envie de découvrir le travail d'autres photographe ? N'hésitez pas à consulter l'interview de la semaine dernière : Denis Debusset.





Laissez votre commentaire

?
Merci d'éviter le langage SMS, de rester courtois, et de soigner votre écriture !

8):'(:$:((a):D$$:x:)oO:p:\;)Dx

Poster mon commentaire

Photo de Ariane Journois

Article d'Ariane Journois

Publié le 30/04/2013

Les escaliers de la Butte sont durs aux miséreux, les ailes du Moulin protègent les amoureux.

All-I

Compression des images indépendamment les unes des autres pour faciliter le montage