Interview Antoine Willaeys : "Avec Photoshop, tout a commencé"

Imprimer l'actualité Voir le flux RSS Envoyer cette actualité par email
Commentaire0
Interview Antoine Willaeys :
Antoine Willaeys, photographe/retoucheur semi professionnel, partage aujourd'hui avec nous son talent. Fasciné dès son plus jeune âge par la "faculté d’une photo à retransmettre des émotions et situations en une seule et même image", il décide de tout faire pour devenir professionnel. Voici ses réponses aux questions que nous lui avons posées et quelques pièces de son travail.

-Comment votre intérêt pour la photographie est-il né ?

Mon intérêt pour la photographie est né quand j’étais assez jeune. En regardant les diapositives de mon père lors de ses voyages, j’ai été fasciné par la faculté d’une photo à retransmettre des émotions et situations en une seule et même image.

-Quel est votre parcours jusqu’à aujourd’hui ? Depuis quand êtes vous professionnel ?

J’ai débuté la photographie à l’âge de 15 ans lorsque j’ai reçu un reflex argentique (Ricoh KR-10). A partir de cet instant j’ai commencé à prendre en photo tout et n’importe quoi, pour me faire la main en quelque sorte… Mais ce n’est qu’à la découverte de la photographie numérique et de Photoshop que tout a réellement commencé. En 2009, j’ai entrepris de proposer mes services aux modèles et groupes de musique en tous genres. Suite à ma rencontre en 2010 avec la make-up artist Lora von Gore, tout s’est accéléré ! Aujourd’hui je suis semi-pro, j’ai toujours un travail « classique » à côté mais le but à long terme et de pouvoir vivre pleinement de la photographie !

-Quels sont vos sujets de prédilection ? En fonction de quels critères les choisissez-vous ?

J’aime la photographie de mode et les photos percutantes, qui parlent et racontent à elles seules une histoire. J’essaye toujours de réunir les deux dans une même photo. Je n’ai pas réellement de sujet de prédilection, mais j’essaye toujours de développer au maximum l’univers et l’idée se trouvant derrière une photographie.

-La majorité de vos sujets sont des femmes d’un style spécifique. Pourquoi les choisissez-vous en particulier ?

J’ai commencé la photographie dans le milieu « underground » où l’on retrouve beaucoup de modèles assez stylés (piercing tatouages, etc.). Je pense qu’encore aujourd’hui on me cloisonne toujours dans ce style. D’un sens j’apprécie car c’est une forme de reconnaissance mais j’aimerais qu’on me contacte aussi pour autre chose que mes photos alternatives ! Je m’efforce donc de proposer autre chose, comme des composites complexes ou encore en travaillant avec des mannequins à l’opposé du milieu underground…

-Avec quel type de matériel travaillez-vous ?

Je travaille avec un Nikon D700 et deux objectifs : le 24-70mm f2.8 pour les scènes larges et les arrière-plans de composites ainsi qu’un 85mm f1.8 pour les portraits. Je travaille systématiquement mes portraits en lumière artificielle (Profoto). Je dispose de plusieurs modificateurs pour cela, mes photos ayants besoin de rigueur concernant l’éclairage. Lors de la séance, je travaille en mode connecté via Lightroom sur un ordinateur portable dédié à cela. La phase de post-traitement se passe sur un PC fixe boosté pour la retouche ainsi qu’un écran large de 24 pouces calibré. Je vais peut-être en surprendre plus d’un, mais je travaille encore à la souris ! Cependant la tablette pointe le bout de son nez, il faut bien y passer un jour ou l’autre…

-Gérez-vous personnellement toute la préparation de vos shootings photo (mise en scène, maquillage, vêtements…) ?

La préparation se fait en duo avec Lora von Gore qui m’accompagne dans toutes mes séances. Elle s’occupe à la fois du maquillage et de la coiffure ; pour ce qui est du stylisme, c’est toujours de la débrouille, je suis à la recherche d’un(e) styliste ! Avis aux amateurs ! La mise en scène se discute entre tous les intervenants ; il s’agit souvent d’un brainstorming partant d’une idée très générale de la photo finale proposée par notre duo.

-Quels types de traitement apportez-vous à vos clichés ? Comment avez-vous appris ces techniques ?

Comme dit plus haut, il s’agit très souvent de composites (plusieurs photos sont utilisées pour créer une seule image finale). Les fonds sont majoritairement des images HDR obtenues grâce à 5 photos prises à des expositions différentes. Pour ce qui est des portraits, je travaille 99% du temps de la même manière. Mon workflow est étudié pour que je perde le moins de temps possible, mais également que je puisse travailler de manière non destructive sur mes images… Globalement les étapes sont les suivantes :

-       Traitement raw (exposition, netteté, débouchage des ombres)
-       Nettoyage de la peau, des cheveux, des vêtements
-       Sculpture des formes du visage (filtre fluidité)
-       Phase complexe de dodge & Burn
-       Colorimétrie et ajout de grain

Je suis autodidacte aussi bien en photographie qu’en retouche numérique. C’est sur internet que j’ai appris beaucoup de choses (forums et sites US principalement) mais surtout en fouillant dans les logiciels, en faisant des tests pour arriver à mes fins. Je pense qu’on ne peut qu’apprendre mieux par soi-même !

-Quels sont vos projets à moyen terme ?

A moyen terme, j’aimerais pouvoir faire la promotion d’artistes et de sportifs ainsi que travailler comme photographe de mode et de publicité. Pour moi, la créativité et l’audace que je recherche dans la photographie se trouvent dans ces disciplines encore pleines de surprises…

-Pour terminer, auriez-vous une anecdote amusante à nous raconter ?

La première me venant à l’esprit est assez récente. Pour illustrer un article que je devais écrire pour un magazine, j’ai dû prendre quelques photos illustratives dans un parc public. J’ai installé mon trépied à un endroit qui me semblait correct et sans passage… Quelques minutes plus tard, j’entends du mouvement derrière moi et en me retournant, je me retrouve face à 5 ou 6 personnes à environ 2 mètres, appareils photo compacts à la main, en train d’essayer de photographier la même chose que moi ! Un moment complétement surréaliste !

Retrouvez la totalité du travail de Antoine Willaeys sur son site Internet Gris Neutre Studio, ainsi que sur sa page Facebook Antoine Willaeys | Photographer & Retoucher.





Laissez votre commentaire

?
Merci d'éviter le langage SMS, de rester courtois, et de soigner votre écriture !

8):'(:$:((a):D$$:x:)oO:p:\;)Dx

Poster mon commentaire

Photo de Ariane Journois

Article d'Ariane Journois

Publié le 27/04/2012

Les escaliers de la Butte sont durs aux miséreux, les ailes du Moulin protègent les amoureux.

All-I

Compression des images indépendamment les unes des autres pour faciliter le montage