Fujifilm X-M1 : un hybride compact et performant

Imprimer l'actualité Voir le flux RSS Envoyer cette actualité par email
Commentaire0
Fujifilm X-M1 : un hybride compact et performant
Après le Fujifilm X Pro 1, le premier compact à objectifs interchangeables de la marque, le constructeur renouvelle l'expérience et propose le Fujifilm X-M1.

Les compacts à objectifs interchangeables se démocratisent et le constructeur Fujifilm renouvelle l'expérience de ces appareils à mi-chemin entre compact et reflex avec le X-M1, descendant direct du X Pro 1. Et qui dit descendant dit similitudes. Tout d'abord au niveau de l'apparence les lignes sont relativement proches tout comme les matières utilisées. Le X-M1 reprend également le même capteur photo que son prédécesseur : le capteur CMOS X-Trans de 16,3 mégapixels, reconnu comme un très bon capteur mesurant 23,6 x 15,6 mm. Il permet de bons résultats même dans des conditions de basse luminosité limitant le bruit souvent présent lorsque la sensibilité est augmentée. La plage de sensibilité s'étale justement de 200 à 6400 ISO avec une extension possible jusqu'à 25600 ISO. Le constructeur annonce que même à cette sensibilité le bruit est réduit. Il possède enfin une griffe pour mettre un flash permettant de satisfaire les manques en luminosité.

X-M1

La vitesse d'obturation peut monter de 1/4 de seconde à 1/4000e de seconde. L'appareil ne met que 0,5 seconde à s'allumer et pour ne pas rater la meilleure pose, la meilleure expression ou un évènement particulier la vitesse de déclenchement n'est que de 0,05 seconde entre le moment où l'on appuie sur le bouton et le moment où la photo est prise. Pour les adeptes de rafales, il est possible de prendre jusqu'à 5,6 images par seconde (à raison de 30 images maximum). Un mode film permet d'enregistrer des vidéos en Full HD 1080p à 30 images par seconde.

X-M1

Dans un but de simplicité d'utilisation, tous les boutons ainsi que les cadrans sont situés sur le côté droit de l'écran LCD arrière. L'utilisation à une main est donc possible tout en réglant les paramètres grâce à deux molettes permettant de régler l'ouverture, la vitesse d'obturation ou encore la sensibilité. Des boutons individuels pour le mode macro et la balance des blancs sont également présents afin que le retour au menu ne soit pas obligatoire. A l'arrière, on trouve également un écran LCD orientable de 3 pouces et 920 000 points. Equipé d'une puce WiFi, il est possible de transférer des images de l'appareil directement sur un smartphone, une tablette ou un PC sans fil puis de les sauvegarder.

X-M1

Pour les plus créatifs, des filtres sont applicables. Il en existe 8 pour les photos qui sont utilisés avant même le prise du cliché : Toy Camera, Miniature, Dynamic Tone, Pop Colour, Soft Focus, High Key, Low Key et Partial Colour. Il en existe 5 pour le mode vidéo : Provia, pour une reproduction naturelle des couleurs, Astia pour des couleurs douces, un filtre sépia, un autre noir et blanc et enfin Velvia pour des couleurs saturées.

Le Fujifilm X-M1 sera commercialisé à la fin du mois d'août prochain pour 699 euros sans objectif et 799 euros avec un XC 16-50 mm.





Laissez votre commentaire

?
Merci d'éviter le langage SMS, de rester courtois, et de soigner votre écriture !

8):'(:$:((a):D$$:x:)oO:p:\;)Dx

Poster mon commentaire

Article de Thomas Remilleret

Publié le 25/06/2013

All-I

Compression des images indépendamment les unes des autres pour faciliter le montage